[En bref] « Le temps est assassin » de Michel Bussi

Salut à tous!

Et voilà, mon troisième Bussi de lu grâce à une LC avec mon équipe Cœur du Défi des 4 AS. Étant donné que la série sera prochainement diffusée, j’aurais préféré que notre équipe choisisse Maman a tort. Mais ce n’est pas grave, j’enregistrerais les épisodes 😉 Je tiens à lire le roman avant de voir la série. Et de toute façon, je souhaite lire tous les Bussi, donc dans tous les cas, le choix était très bon!

J’ai découvert la plume de Michel Bussi avec Nymphéas noirs, un véritable coup de cœur pour moi. Extrêmement bien construit, ce roman m’avait transporté à Giverny et j’avais adoré mes moments de lecture en compagnie de ce livre et de ses personnages. Et je me suis demandée comment j’avais pu ne pas m’arrêter devant les romans de Michel Bussi avant alors que je les voyais partout. Petit à petit, j’essaye depuis de rattraper mon retard. Mon deuxième Bussi a été Un avion sans elle. Même si je m’étais attachée à certains personnages, je n’avais pas été tant que ça transportée par l’histoire et la fin ne m’avait pas vraiment surprise. Quand on y pense, c’était logique que cela se termine ainsi. J’avais malgré tout aimé ma lecture. Mais je pense que la barre a été mise très haute dans mon cœur par Nymphéas noirs et qu’il me sera difficile d’être autant séduite par un autre de ses romans. La comparaison est rude pour ces derniers, même si je vous l’assure, je lis un livre de Michel Bussi sans penser à ce premier roman lu. C’est après que je fais la comparaison quand j’essaye de comprendre ce qui m’a moins plu.

Et donc, qu’ai-je pensé de ce 3ème Bussi ?

Le temps est assassin de Michel Bussi (16/20)

le_temps_est_assassin_bussi.jpg

A défaut d’avoir eu du beau temps pendant ma semaine de vacances, j’en ai eu dans ma lecture. Le temps est assassin m’a transportée sous le soleil corse. Ses paysages m’ont rappelé de bons souvenirs et j’ai adoré le voyage.

Pour autant, encore une fois, ce roman reste en-dessous de Nymphéas noirs. L’histoire m’a plus plu que celle d’Un avion sans elle (l’ambiance estivale corse et l’air marin ne doivent probablement pas y être pour rien) mais je ne me suis pas particulièrement attachée aux personnages.

J’ai aimé cette alternance entre passé et présent, au travers de la lecture du journal intime de Clotilde à 15 ans et de son enquête 27 ans après le drame pour découvrir la vérité. Mais j’ai trouvé que c’était parfois un peu long. Je me suis surprise à avoir envie de sauter des chapitres pour arriver plus rapidement à la fin. Mais j’ai tenu bon, la jeune (et très mature) Clotilde m’aidant à tenir bon lorsque certaines longueurs dans le présent se faisaient sentir.

Même si je n’avais pas vraiment trouvé le coupable avant les dernières pages, je n’ai pas été surprise pour autant. Peut-être parce que je n’ai pas été pleinement convaincue par la fin justement. Trop rocambolesque? Trop tirée par les cheveux? Je ne sais pas trop mais j’ai surtout eu l’impression que tout ne s’emboîtait pas parfaitement.

Cela reste malgré tout un très bon roman. Mais je m’interroge. Ai-je commencé par le meilleur ou est-ce que je retrouverais un jour un roman de cet auteur qui me transportera et me bluffera autant que Nymphéas noirs? Seules les prochaines lectures me permettront de répondre. Plusieurs livres de cet auteur attendent d’ailleurs sagement dans ma PAL. Je pense que je n’attendrais pas la fin de l’année pour en lire un autre.

Quatrième de couverture : Été 1989, Corse, presqu’île de Revellatta. Un fatal accident de voiture : quatre occupants, une seule survivante, une adolescente de quinze ans. Tous sont morts sous ses yeux.
Été 2016, devenue femme et mère, Clotilde revient pour la première fois sur les lieux de l’accident, avec sa famille, en vacances, pour exorciser le passé…
A l’endroit même où elle passait son dernier été avec ses parents, elle trouve une lettre.
Une lettre signée de sa mère… Vivante ?
Édition : Pocket
Nombre de pages : 624
Catégorie(s) : Policier

12 réflexions sur “[En bref] « Le temps est assassin » de Michel Bussi

  1. Licorne dit :

    Merci Callysse, mon préféré est Nymphéas noirs aussi ! Gravé dans le sable reste aussi en mémoire… J’en ai lu beaucoup et je trouve qu’on est jamais vraiment déçue, même s’il y en a qu’on aime plus que d’autres 😉

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s