[En bref] « Phobia » de Collectif d’auteurs

Salut à tous!

Je viens vous parler aujourd’hui d’un recueil de nouvelles qui n’a pas traîné longtemps dans ma WL, ni dans ma PAL d’ailleurs! Comme je l’avais expliqué dans mon 2ème numéro de J’ai envie de…, Phobia est un projet initié par Damien Eleonori, un jeune auteur. En 14 mois, il a réussi à réunir 14 auteurs de polars/thrillers et convaincre la maison d’édition J’ai Lu de publier ce recueil de nouvelles. Pour 1 livre acheté, 1€ est reversé à l’association ELA qui lutte contre les leucodystrophies.

Étant une fan inconditionnelle de ce type de recueil, je ne pouvais pas le manquer d’autant que j’adore les thrillers.

Voici en bref mon petit avis sur cet ouvrage et ses nouvelles.

Phobia de Collectif d’auteurs (16/20)

Collectif-Phobia

Quand j’ai lu le thème de ce recueil, je me suis imaginée des nouvelles un peu horrifiques qui allaient me faire peur, maltraiter mon petit cœur, m’empêcher de dormir, me faire ronger mes ongles parce que ce que je lisais me glaçait le sang….

Mais, à l’exception d’une seule, cela n’a pas été le cas. Cela ne signifie pas pour autant que je n’ai pas aimé ce recueil, au contraire! Car c’est justement ça qui est intéressant. J’adore la capacité des auteurs à me surprendre en partant, à partir d’un simple petit mot, dans des directions auxquelles je ne m’attends pas. Ce recueil était un régal et m’a fait découvrir de très jolies plumes. Certaines de ces histoires mériteraient qu’on les développe dans un roman entier car elles étaient excellentes. Même si j’avoue que je ne suis pas sûre d’avoir trouvé le lien avec le thème pour quelques-unes.

En un mot ou une phrase, voici ce que j’ai pensé de chacune d’entre elles.

Le refuge de Nicolas Bleuglet : Intriguante.

Lésion fatale de Jean-Luc Bizien : Il fallait y penser, j’ai adoré l’idée!

Lis mes nuits d’Armelle Carbonel : Je n’ai pas accroché.

Phobia de Sonja Delzongle : Intéressante.

De l’ombre à la lumière de Damien Eleonori : Géniale même si je ne pas certaine d’avoir bien compris la fin.

Dans le ventre de la bête de Johana Gustawsson : Très bien construite.

1 + 1 de Nicolas Koch : Une phobie très inhabituelle, un traitement efficace.

La mort, tout le temps de Mickaël Koudero : Pas mal.

Du bruit au plafond de Chris Loseus : Horrible!

Raymond de Ian Manook : Particulière.

Je t’aime à la phobie d’Eric Maravélias : Sympathique.

Tue de Maud Mayeras : Percutante, toujours un plaisir de lire cette auteure.

Verdict d’Olivier Norek : Top.

Bisou de Niko Tackian : Bien fait!

Quatrième de couverture : Dans ce recueil de nouvelles inédites, nos phobies sont disséquées – peur du noir, de la mort, des araignées et même des cons… – et nous lecteurs, sommes malmenés, certes, mais pour la bonne cause !
Édition : J’ai Lu
Nombre de pages : 318
Catégorie(s) : Thriller

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s