[Chronique] « Piège conjugal » de Michelle Richmond

Quatrieme_couverture_bis

Le jour de leur mariage, Alice et Jake reçoivent un cadeau hors normes : une adhésion au Pacte. Le rôle de ce club étant de veiller au bon fonctionnement de l’union à travers le respect de règles précises, le couple accepte avec plaisir. Mais lorsque l’un des deux contrevient au règlement, le rêve vire au cauchemar.

mon_avis_bis

Je tiens tout d’abord à remercier Netgalley et les Éditions Presses de la Cité de m’avoir permis de découvrir ce roman.

Piège conjugal est avant tout une histoire portant sur un couple et sur ce que lui apporte le Pacte, en positif comme en négatif. Jake est un narrateur que j’ai apprécié. Il est calme, observateur et assez honnête. Et surtout, on alterne avec sa vie personnelle et sa vie professionnelle. Il est psy et les moments avec ses patients permettent d’éclairer certaines choses sur le mariage et le rapport avec les autres. Mais ils permettent surtout d’abaisser la tension qui montent crescendo tout le long du roman au fur et à mesure que le Pacte s’immisce de plus en plus dans leur vie personnelle de manière intrusive et dangereuse.

Je donnerai n’importe quoi pour revenir en arrière, avant le mariage, avant Finnegan, avant que le Pacte ne bouleverse notre vie.

Je pense que j’aurais moins apprécié ce roman si je l’avais vécu au travers du regard d’Alice. Sincèrement, je n’ai pas réussi à cerner cette femme. Le fait qu’elle soit parfois insaisissable plaît à Jake mais personnellement je n’aime pas trop ce genre de personnes car tu n’arrives jamais à savoir si elles sont sincères avec toi ou pas. Plus j’avançais dans ma lecture, moins je l’aimais. Je l’ai même carrément détesté à un stade du roman et traité de tous les noms. Lors de ces quelques chapitres, je n’ai pas compris son comportement, ni celui de Jake d’ailleurs qui venait de vivre un moment extrêmement difficile. La fin lui a fait gagné quelques points tout de même mais ce n’est pas l’extase non plus. Peut-être était-elle trop passive, trop mystérieuse, trop étrange pour moi… Le fait que Jake lui voue limite un culte y est peut-être aussi pour quelque chose.

En fait, Jake et Alice sont… spéciaux. Leur rapport avec le Pacte est assez particulier également car certaines de leurs réactions m’ont surprise. Si le Pacte leur permet d’identifier leurs défauts et de se remettre en question pour le bien de leur couple, il est aussi oppressant et exigeant. Les origines et objectifs de ce club sont intéressants mais ses manières sont largement discutables d’autant que je ne suis pas certaine que cela permette de construire une relation saine basée sur la confiance. Le fait que cela ait un impact parfois positif sur le couple de Jake et Alice m’a quand même amené à me demander si ces derniers étaient sincères avec leur moitié ou si c’était plutôt pour que Le Pacte les laisse tranquille qu’ils faisaient des efforts. Les rapports entre les deux protagonistes sont étranges mais ils le sont aussi vis-à-vis du Pacte.

Alice et Jake, sachez-le : Le Pacte ne vous abandonnera jamais.

La tension que l’auteure instaure petit à petit dans son récit est bien menée et je me suis laissée prendre par ce thriller psychologique. Il m’était parfois très difficile d’arrêter de lire car la plupart des fins de chapitre laissaient un petit goût de « encore un peu, je dois absolument connaître la suite ». Mais il est allé un petit peu trop loin pour être complètement crédible. Comme je l’ai dit plus haut, ce roman est avant tout une histoire de couple, alors si vous vous attendez à ce que toute la lumière soit faite sur Le Pacte, ce livre n’est pas pour vous. Tous ses rouages ne sont pas révélés. Est-ce que ce qui est dévoilé sur ce Club m’a suffit? Oui et non. Dans l’ensemble, j’en ai appris suffisamment pour être satisfaite. Mais les actes les plus inavouables du Pacte restent dans l’ombre et toute la lumière n’est pas faite sur le sort de certains. Peut-être que Le Pacte m’aurait paru plus réaliste si ce point avait été éclairci.

Pour ce qui est de la fin, je suis mitigée. Pas parce que la trouve plate mais plutôt parce que je la trouve incompréhensible. Cela vient comme un cheveu sur la soupe et j’aurais grandement apprécié avoir plus d’explications. J’aurais aimé que le « Pourquoi » soit éclairci. Est-ce que cela était prévu depuis le départ? Elle ne rend hommage ni à la tension accumulée au fil des pages, ni au Pacte, ni au couple de Jake et Alice. C’est un peu dommage.

pour_conclure_bis

Au final, j’ai eu un rapport un peu particulier avec ce livre. J’ai adoré ce roman pour son côté thriller psychologique maîtrisé qui m’a complètement happée et, même si j’ai trouvé ce couple étrange, j’ai passé un bon moment au côté d’Alice et Jake. Je me suis malgré moi attachée à eux (même si au final, je ne suis pas fan de la première). L’idée du Pacte est excellente et menée de manière intéressante mais les zones d’ombre qu’il reste à la fin de l’histoire me laisse un petit goût d’inachevé. La conclusion de ce roman n’est ni bonne, ni mauvaise, elle n’est juste pas assez développée pour être satisfaisante à mes yeux. Mais je ne suis pas déçue pour autant et malgré ces petits bémol, je vous conseille ce thriller psychologique qui retient sacrément l’attention!

15/20

NetGalley_logo.png

piege_conjugal_michelle_richmond.jpg
Auteur(s) : Michelle Richmond
Éditions : Presses de la Cité
Traduction : Karine Lalechère
Nombre de pages : 480
Catégorie(s) : Thriller

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s