[Chronique] « Void Star » de Zachary Mason

Quatrieme_couverture_bis

Dans un futur proche, en Californie…

Tandis que les réfugiés climatiques s’entassent dans les favelas surveillées par des drones armés, les cliniques privées proposent aux plus riches des vies à rallonge.

Un luxe qu’Irina peut s’offrir depuis qu’elle jour les intermédiaires entre ses clients fortunés et des intelligences artificielle devenues incontrôlables. Kern, lui, a fait de la rue son terrain de chasse préféré. Petit voleur passionné d’arts martiaux, il s’est spécialisé dans le recouvrement musclé. Quant à Thalès, blessé dans l’attentat qui a coûté la vie à son père, il a fui son Brésil natal, mais sait que ses jours sont comptés car son implant cérébral se détériore inexorablement.

Trois destins appelés à se croiser quand Irina surprend dans un reflet d’écran ce qu’elle n’aurait jamais dû voir, quand Kern se trompe de cible, quand une mystérieuse voix exige de Thalès qu’il livre ses souvenirs.

Trois personnages poursuivis par des forces insoupçonnées, et désormais en danger de mort…

masse_critique_babelio_newlogo.png

mon_avis_bis

Je tiens tout d’abord à remercier Babelio et les éditions Hugo Roman de m’avoir permis de lire ce livre. Ça fait toujours plaisir d’être sélectionnée à une masse critique.

Malheureusement, je n’ai pas tellement accrochée à ce roman. Pour autant, ne vous fiez pas à cette simple phrase pour juger de sa qualité. Car il est très bon, la plume charnue et très développée de l’auteur est excellente et parfois envoûtante. Mais je n’étais tout simplement pas le genre de lectrice à qui il était destiné.

Je plaide coupable. J’ai choisi ce livre en ne me fiant qu’au résumé. Je n’ai lu aucun avis, même pas celui d’une tierce personne qu’on peut trouver sur la quatrième de couverture. Et je ne me suis pas renseignée non plus sur l’auteur, que je ne connaissais pas. Je me suis donc imaginée une tout autre histoire ou du moins quelque chose de « plus simple ».

Il s’agit ici d’un pur roman de science-fiction axé sur les intelligences artificielles. Les 100 premières pages ont été très dures pour moi car je n’arrivais pas à rentrer dans l’histoire. Il m’est arrivé parfois de relire certains passages que je n’arrivais pas à saisir ou au contraire d’en survoler d’autres car je ne comprenais pas où l’auteur voulait nous mener en consacrant plusieurs pages à quelque chose qui me semblait hors sujet. J’ai également eu parfois du mal à me situer dans le temps, passé et présent s’entremêlant souvent dans un même chapitre au gré des aventures et des pensées de nos trois personnages principaux.

Même en ce moment, nous sommes dans ta mémoire. Là derrière ton front joliment plissé.

Mais j’ai persévéré et j’ai fini par être un peu plus happée dans l’histoire lorsque la traque commence. Je me suis laissée emporter par les mots de l’auteur et j’ai surtout arrêter de réfléchir et d’essayer de tout comprendre, ça ne faisait que me ralentir. Toutefois, je suis restée malgré tout assez neutre et indifférente face à cette lecture. A part m’avoir fait passer du temps entre ses pages, elle ne m’a rien fait ressentir.

Nos trois protagonistes principaux sont intéressants et intrigants même si je ne me suis pas réellement attachée à eux. Peut être parce que le récit n’est pas trop porté sur leurs émotions, leur humanité. Leur personnalité est restée assez mystérieuse pour moi. Je n’ai pas vraiment réussi à cerner et comprendre Irina car ses « fugues » et ses incessants retour entre passé et présent m’ont perturbée et parfois perdue. Je suis restée passive face à Thalès car je n’ai pas tout compris à ce qui lui arrivait pendant une bonne partie du roman. Quant à Kern, c’est peut être celui qui m’a le plus touchée, celui que j’ai le plus aimer suivre dans ce roman. Probablement car c’est celui qui me paraissait le plus réel.

pour_conclure_bis

Bref, ce livre n’était pas pour moi. Mais ne vous fiez pas à mon avis car si vous aimez la science-fiction, les intelligences artificielles, les réflexions philosophiques sur la vie éternelle et les plumes fournies, alors il vous plaira probablement. Je ne le note d’ailleurs pas car si j’en avais su plus sur lui il n’aurait jamais atterri entre mes mains. Et surtout, cela desservirait ce roman qui je pense plaira aux amateurs de science-fiction pure et dure, ses vrais destinataires.

–/20

void_star.jpgAuteur(s) : Zachary Mason
Traduction : Laurent Queyssi
Éditions : Hugo Roman
Nombre de pages : 542
Catégorie(s) : Science-fiction

2 réflexions sur “[Chronique] « Void Star » de Zachary Mason

  1. Lutin82 dit :

    Ah! j’étais étonnée de voir que tu le lisais car il ne correspondait pas à ce que je voyais sur ton blog, plus axé fantasy et YA. D’un autre côté, peut-être lisais-tu de la SF… Mais effectivement si ce n’est pas ton registre, te lancer dans cette lecture était un idée un peu épineuse.

    Aimé par 1 personne

    • Callysse dit :

      C’est bien de sortir de sa zone de confort. Ce n’était pas une mauvaise lecture mais c’est juste que j’aime les romans qui me font ressentir des émotions ou avec des personnages auxquels je m’attache. Ce n’était pas le cas ici mais ce n’est pas la faute de l’auteur ni à quelque chose de déplaisant ou de manquant dans son histoire. Simplement qu’il n’était pas pour moi. Mais c’était sympa de lire autre chose. Et puis je ne le savais pas qu’il n’était pas dans mon registre^^ Je fais au feeling lol. Je lis de la SF de temps en temps mais plus simple et souvent estampillée YA aussi je l’avoue. Et toi, c’est un roman qui t’attire?

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s