[Chronique]  » The Shakespeare Sisters, tome 1 : Les promesses de l’été » de Carrie Elks

Quatrieme_couverture_bis

Cesca Shakespeare peine à garder son job, son appartement, et végète à Londres, six années après que sa pièce de théâtre, promise à un grand succès, a été subitement déprogrammée.

Elle pense avoir touché le fond lorsque son parrain lui offre de passer l’été dans le cadre idyllique d’une villa en Italie, pour l’inciter à se remettre à écrire. À contrecoeur, elle accepte et découvre, trop tard, que la maison appartient à son ennemi juré, Sam Carlton, le responsable de sa chute.

Sam Carlton, l’idole hollywoodienne, voit son nom traîné dans la boue par la presse à scandale et n’a plus qu’une idée en tête : se cacher. De sa famille, de ses fans… et, plus que tout, de l’homme qu’il est devenu. Il se réfugie pour la période estivale, dans la maison familiale inoccupée, au bord de lac de Côme. Sauf qu’à son arrivée, la résidence n’est pas aussi vide qu’il l’espérait..

Au cours de cet été torride, Cesca et Sam doivent affronter leur passé. Leur amitié, d’abord hésitante, évolue rapidement vers une vive attirance, puis bascule dans une aventure brûlante. S’agit-il d’une idylle aussi courte qu’un été, ou leur amour sera-t-il assez fort pour résister à toutes les tempêtes ?

mon_avis_bis

Carrie Elks fait partie des auteurs que j’ai découvert l’an dernier qui m’ont le plus marquée. J’avais en effet adoré Une minute d’attraction, le premier de ses romans publié en France. Quand j’ai entendu parlé de cette série, j’ai trouvé les couvertures joliment réussies et les résumés alléchants. Mais surtout, ce qui m’a le plus attirée c’est le fait d’avoir associé chaque sœur à une saison. Alors pour toutes ses raisons, je me suis jetée sur le premier tome dès sa sortie et je compte continuer sur ma lancée avec les suivants. Ces prochains mois, mon petit cœur de lectrice va donc se laisser entraîner par les sœurs Shakespeare.

Cesca est la première à ouvrir le bal et j’ai trouvé le décor de son histoire absolument fantastique. C’est clairement le point fort de ce livre à mes yeux. L’ambiance estivale est exquise et j’ai vraiment eu la sensation d’avoir été transportée au bord du lac de Côme sous le soleil italien. Il y a pourtant peu d’éléments descriptifs. Je ne sais pas, par exemple, à quoi ressemble la fameuse villa Carlton. Mais il en faut parfois peu pour aider le lecteur à se projeter : citer le nom de mets ou de vins italiens, parler de la vue sur le lac le soir avec les lumières des bateaux qui se reflètent à la surface de l’eau, décrire la sensation de chaleur sur la peau… Je n’ai donc eu aucun mal à me représenter le lieu de vacances de Cesca et Sam et à ressentir sa douce aura estivale. Tout au long de ma lecture, j’ai vraiment eu la sensation de visionner une sympathique comédie romantique. Sauf que la diffusion était ici ultra privée vu qu’elle avait lieu dans ma tête. Quelle privilégiée!

Sam, retiré du monde dans la maison de ses parents, s’appliquait à dominer la petite boule de feu qui l’exécrait ouvertement. Comme dans un drame Shakespearien dont Sam serait le héros déchu, il était contraint d’affronter son ennemi juré, incarné par Cesca Shakespeare, la jolie et furieuse dramaturge incapable d’écrire.

Ce premier tome est une charmante et pétillante entrée dans l’univers des sœurs Shakespeare. J’ai apprécié Cesca et Sam et j’ai aimé voir lentement naître leur histoire d’amour. L’ensemble était agréable et plaisant à lire mais toutefois pas émotionnellement entraînant. J’ai ressenti un petit manque d’empathie vis-à-vis de leurs histoires personnelles, de leurs blessures.  Un peu comme si je visionnais le film d’un œil distrait, en faisant autre chose en même temps. La narration à la 3ème personne n’est pas en cause vu que je n’avais pas ressenti ce manque d’émotions avec Une minute d’attractionPeut-être que leur animosité en début de roman, très froide et agressive, m’a empêché de pleinement apprécié leur duo dans la suite de l’histoire. J’ai mis du temps à voir leur attirance mutuelle et à m’y habituer. Certaines de leurs actions m’ont également fait tiquer ou m’ont déçu. Ne vas cependant pas croire que je n’ai pas aimé Cesca et Sam. Ils leur a simplement fallu un peu de temps pour m’apprivoiser car je les ai quand même fortement apprécié.

Enfin, à mon grand étonnement, les trois autres sœurs Shakespeare sont restées assez mystérieuses car on en apprend peu sur elles. On les rencontre même à peine. Je ne saurais te dire si cela m’a déplu ou non. J’avoue, je m’attendais à ce qu’elles soient bien plus présentes, je pensais retrouver avec cette saga une ambiance familiale. Donc j’ai ressenti une petite pointe de déception lorsque j’ai compris que cela ne serait pas le cas. Elle n’a pas duré bien longtemps car on ressent tout de même fortement l’amour sincère qui les unit malgré la distance qui les sépare. Et je dois tout de même admettre que cette petite aura de mystère qui les entoure a sacrément attisé ma curiosité. J’ai donc hâte qu’elles se dévoilent un peu plus dans leur tome respectif!

pour_conclure_bis

Un léger manque d’émotions et d’empathie envers les deux personnages principaux qui ne m’a cependant pas empêché de les apprécier et de passer du bon temps avec cette romance. J’ai particulièrement adoré l’ambiance au bord du lac de Côme sous la chaleur de l’été. J’ai presque ressenti les rayons de soleil sur ma peau et le goût des fromages et du vin italien sur ma langue. Un vrai petit plaisir et une douce entrée dans la vie des sœurs Shakespeare. J’en redemande!

15/20

Mon avis sur les autres tomes :

The Shakespeare Sisters tome 1.jpgAuteur(s) : Carrie Elks
Éditions : Hugo & Cie
Nombre de pages : 368
Catégorie(s) : Romance

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s