[Chronique] « Qu’est-ce qu’elle a ma gueule ? » d’Avery Flynn

quatrieme_de_couverture_2019_1.png

Selon l’expression consacrée, Gina est ce qu’on appelle une « crevette » : chez elle, tout est bon… sauf la tête. Car, si la nature lui a offert un corps à faire fantasmer Cara Delevingne, son visage, lui, ne correspond pas vraiment aux normes habituelles de la beauté. Après une adolescence difficile, Gina s’est endurcie et a appris à assumer son physique. Enfin ça, c’est ce qu’elle croyait jusqu’à ce qu’un jeu l’oblige à embrasser Ford, un policier ultra-sexy et visiblement sous son charme, lors d’une fête de mariage. Aussitôt, les complexes reviennent en force, et elle se demande ce qu’un mec comme Ford peut bien trouver à une fille comme elle…

mon_avis_2019_1

Je tiens tout d’abord à remercier Netgalley et les éditions Harlequin de m’avoir permis de lire ce roman.

Qu’est-ce qu’elle ma gueule est une romance qui m’a surprise plusieurs fois, en bien comme en moins bien. Déjà, je ne m’attendais pas à rentrer aussi rapidement dans le vif du sujet. On a à peine une brève esquisse de Gina que l’évènement cité sur la quatrième de couverture arrive, et ce dès le premier chapitre ! On ne peut pas faire plus rapide comme entrée en matière. J’avoue, ça m’a déstabilisée au début car si je n’aime pas qu’on tourne autour du pot pendant des plombes pour que ce qui est indiqué dans le résumé survienne, j’aime bien aussi qu’on prenne un minimum son temps pour nous présenter les personnages (#chieuse!). Et là, c’était un chouia trop rapide pour moi. J’aurais davantage apprécié un premier chapitre qui nous présente tranquillement les deux personnages avant qu’ils se jettent dans l’arène.

Bon après, je m’y suis faite car la romance ralentie aussi sec qu’elle a démarré sur les chapeaux de roue, pour laisser le temps à leur relation de se développer mais aussi la place à un aspect un peu plus policier que romantique. Nouvelle surprise du coup car je ne m’attendais à cette intrigue-là. Et je dois avouer qu’elle m’a bien plu. Certes, elle manque de crédibilité et m’a paru bien souvent tirée par les cheveux MAIS j’applaudis l’effort qu’a fait l’autrice. Car ce n’est pas qu’un prétexte qu’on laisse vite de côté. Elle a veillé à le développer un minimum tout au long de l’histoire pour lui donner de la profondeur, sans en faire des caisses. Ce qui n’est pas plus mal car souvent cela fait un flop chez moi quand l’intrigue « policière » est trop détaillée dans un livre qui est avant tout une romance. Il y en a juste assez pour que cet aspect-là de l’intrigue comble mes attentes (pour une romance je précise ! Je n’ai pas du tout les mêmes quand il s’agit d’un policier assumé hein).

Elle était en terrain familier. Il était temps qu’on lui rappelle la façon dont le monde fonctionnait. Elle avait passé un mois dans un cocon en forme de « Ford », et elle en avait oublié à quoi ressemblait la vie pour les femmes qui n’étaient pas dans le moule que le société jugeait convenable.

Côté romance, j’avoue que celle-ci m’a tout autant amusée qu’énervée. J’ai pris plaisir à voir Gina et Ford se tourner autour, à les voir se surprendre l’un et l’autre, à penser à l’autre tout le temps sans oser franchir le pas. Et j’ai au final passer un très bon moment en leur compagnie. Mais dans la première moitié du roman, les nombreux presque baisers interrompus m’ont VRAIMENT agacée ! Ça me frustrait tellement de les voir renoncer au dernier moment. Je crois que j’ai eu des envies de meurtres envers tout ceux qui les ont empêchés de conclure et j’ai même failli jeter ma liseuse au dernier  baiser raté tellement je n’en pouvais plus ! C’est te dire à quel point la frustration sexuelle de ces deux-là déteignait sur moi. Mais bon, au moins ça prouve que j’étais totalement avec eux ! Une vraie pom-pom girl ! Go Gina, go Ford, je crois en vous !

Bref ! Quant à nos deux amoureux, je les ai bien aimés et je me suis pas mal attachée à eux. Même si là encore, et c’est la dernière fois promis, j’ai été pas mal surprise par leurs complexes. Oui, tu as bien lu, leurs complexes. Je sais, c’est censé être « 100% assumée, 100% décomplexée », dixit la couverture. Mais sur ce point, je ne suis pas totalement d’accord. Parce que j’ai trouvé que Gina avait en fait juste baissé les bras. Elle part du principe que du fait de son physique facial peu avantageux, elle n’a pas le droit au bonheur au côté d’un homme. Du coup, elle est sans cesse en train de se dire qu’on joue avec elle, que c’est une blague, qu’un homme intelligent ne peut décemment pas s’intéresser à elle. Et j’avoue que cela m’a déçue car je ne m’attendais pas du tout à ça. Je pensais rencontrer une femme qui agit sans se poser aucune question, qui ne prête aucune attention aux critiques et qui a la répartie pour remettre à leur place ceux qui osait se moquer de sa tête. Je m’attendais à retrouver une guerrière et en fait Gina est juste une jeune femme qui a renoncé à son bonheur amoureux pour se consacrer à sa carrière professionnelle. Malgré tout, en dehors de cette petite déception, j’ai beaucoup aimé Gina car cela reste une battante qui a une volonté de fer pour créer son entreprise et retaper sa maison. Et j’ai aimé le fait qu’elle n’hésite pas à remettre Ford à sa place quand il agissait de manière déplacée sous prétexte de lui venir en aide alors qu’elle se débrouillait très bien tout seule.

Quand je te regarde, je ne vois pas une belle femme. Je te vois, toi, et c’est mieux que n’importe quelle foutue reine de beauté.

Ford n’est pas en reste côté complexe étant donné qu’il ne fait que dire ou penser qu’il est le mauvais petit canard de la famille. Pourtant, il n’a rien à envier à ses frères et sœurs. J’ai aimé sa droiture, sa gentillesse et surtout sa manière d’agir. Jamais il ne juge  quelqu’un sur son apparence et il n’a d’ailleurs même pas vraiment conscience de l’effet qu’il fait sur la gent féminine. C’est un homme qui n’hésite pas à se remettre en question pour défendre la femme qu’il aime.

Un joli duo en somme même si je m’attendais à ce qu’ils soient moins complexés compte tenu de la phrase d’accroche sur le roman. Sur ce point là, je pense que le tome 2 me contentera bien plus. J’ai lu l’extrait offert à la fin du premier tome et l’héroïne a l’air de davantage assumer ses rondeurs et sa différence. Il m’a donné envie de faire sa connaissance!

pour_conclure_2019_1

Une romance sympathique et agréable qui m’a tout autant surprise que frustrée. Je crois que je n’ai jamais autant eu envie que deux personnages s’embrassent! On peut dire que l’autrice sait comment tenir en haleine le lecteur et lui faire ressentir la tension sexuelle grandissante entre Gina et Ford. Ils ont mis mes nerfs à rude épreuve ces deux-là! Ma seule petite déception concerne leurs complexes car je ne m’attendais à rencontrer des personnages qui se dévalorisent autant sur le côté amoureux et physique. J’ai donc très envie de lire le tome 2 car l’extrait m’a particulièrement alléchée, les deux héros ayant l’air de bien plus correspondre à mes attentes.

5-flammes-une-bonne-lecture

qu-est-ce-qu-elle-a-ma-gueule.jpg
Autrice : Avery Flynn
Traductrice : Angéla Morelli
Éditions : Harlequin
Nombre de pages : 360
Catégorie(s) : Romance


NetGalley_logo.png

2 réflexions sur “[Chronique] « Qu’est-ce qu’elle a ma gueule ? » d’Avery Flynn

  1. lespagesquitournent dit :

    C’est vrai que le côté complexé est peu développé. C’est surtout visible avec les railleries/méchancetés de l’entourage…
    Je suis contente de voir que tu as aimé ce roman. J’avoue que ce n’est pas mon cas, mais il en faut pour tous les goûts.^^ Je lirai ton ressenti sur le second tome de la saga avec plaisir et curiosité.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s