[#PLIB2020 – En bref] « Le serment de l’orage, tome 1 » de Gabriel Katz

Salut,

Aujourd’hui, je viens te parler du dernier roman de Gabriel Katz, Le serment de l’orage, qui fait partie des 20 sélectionnés du PLIB 2020. Je n’avais pas voté pour lui mais je n’en suis pas moins ravie de le retrouver dans la sélection. Je remercie d’ailleurs chaleureusement les éditions Bragelonne de nous avoir offert la version numérique de ce livre! En tant que membre du jury, votre soutien au PLIB me touche. C’est vraiment adorable de votre part 😊

Bref, trêves de bavardage, il est temps que je te dise ce que j’en ai pensé!

Le serment de l’orage, tome 1 de Gabriel Katz

le-serment-de-l-orage

J’ai pris beaucoup de plaisir avec cette lecture qui m’a tout autant enthousiasmée, attristée, apeurée et surprise. Je ne me suis pas ennuyée une seule fois, l’intrigue et la plume étant très addictives. L’alternance entre moments de calme, de mystères et de batailles est assez bien menée et je n’ai vraiment pas vu passer le temps.

Cependant, l’intrigue générale de cette saga reste assez floue. Rien ne permet de savoir qui, de son côté militaire ou fantastique, prendra le dessus sur l’autre, ni le rôle qu’Hollow Grave, le domaine d’Edwin de Gore, va jouer dans la guerre qui se prépare. Je ne vois pas non ce qui lie le premier et le dernier chapitre de ce premier tome, ni ne comprend ce qui a mené à ce titre. Difficile donc de discerner les principaux enjeux de ce récit et de dessiner dans sa tête la suite de la saga. Je n’ai vraiment aucune idée de ce à quoi je dois m’attendre, si ce n’est des batailles. Mais bon, dans un roman fantasy, ce n’est pas bien surprenant! Ce premier tome, même s’il m’a passionnée, reste donc assez introductif. Il laisse cependant présager une saga avec beaucoup de potentiel dont je suis curieuse de découvrir la suite. C’est en tout cas le sentiment sur lequel me laisse sa fin explosive et surprenante! Je n’avais rien vu venir!

Par ailleurs, j’ai énormément apprécié les personnages même si aucun ne sort vraiment du lot, à une exception près. La narration omnisciente permet de passer de l’un à l’autre mais ne m’a pas permis de les connaître en profondeur. Au final, on en sait assez peu sur eux. Je me suis attachée à eux c’est certain, la tristesse que j’ai ressenti à la lecture d’un passage le prouvant, mais j’aimerais qu’ils se dévoilent plus dans la suite de la saga. En particulier les deux personnages féminins assez prometteurs mais dont les traits de caractère et capacités ne sont que brièvement esquissés. Toutefois, comme annoncé plus haut, il y a tout de même un personnage qui se démarque des autres, tant les émotions que j’ai ressenti à son égard lui sont spécifiques : du mépris et de la haine. Je tenais à le souligner car c’est plutôt rare que je déteste à ce point un personnage fictif.

Donc, pour résumer, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde avec cette histoire très addictive et fluide. J’ai beaucoup aimé les personnages qui composent un ensemble que j’ai pris plaisir à suivre… MAIS le flou sur l’intrigue générale me laisse perplexe car je ne sais pas vers quoi je vais avec cette saga. Cela reste très mystérieux, elle ne peut donc que me surprendre, à l’image de sa fin qui m’a laissée sur le c**! J’ai aussi une petite attente concernant les personnages qui je l’espère seront davantage développés dans la suite.

5-flammes-une-bonne-lecture

Quatrième de couverture : « Ils étaient sept. Sept chevaliers sous un ciel d’orage. »
Morgien et Cynon, deux jeunes chevaliers, la tête pleine de rêves de gloire et de hauts faits, n’ont qu’une hâte : prouver leur valeur. Ils n’hésitent pas un instant lorsque le seigneur Edwin de Gore leur propose d’entrer à son service dans les Hautes Terres. Des landes arides et occupées par une bande armée. Sans hommes ni moyens, les deux chevaliers devront faire face à l’adversité avec bravoure et honneur. Mais il plane en ces lieux une atmosphère sombre et malsaine. Alors que la demeure seigneuriale devient le théâtre de morts inexpliquées, une forteresse macabre apparaît à la faveur de la nuit. Les phénomènes inquiétants se multiplient, et bientôt, nul doute qu’une malédiction est à l’œuvre. Le Diable approche, et avec lui, la fin du royaume.
Éditions : Bragelonne
Nombre de pages : 400
Catégorie(s) : Fantasy
Hashtag PLIB : #ISBN9782362315794

6 réflexions sur “[#PLIB2020 – En bref] « Le serment de l’orage, tome 1 » de Gabriel Katz

  1. lespagesquitournent dit :

    Oh, ça me semble vraiment bien comme intrigue ! Avec une fin qui laisse sur le cul, une trame addictive où l’on ne s’ennuie pas… Même si c’est introductif vu que c’est un T1, c’est prometteur. J’ai hâte de le lire très bientôt en espérant aimer autant que toi !

    Aimé par 1 personne

  2. lespagesquitournent dit :

    Je te rejoins sur le fait que ce soit addictif et bien ! Je me suis régalée avec l’atmosphère de ce premier opus… Même si, comme toi, j’ai des attentes concernant les personnages à développer et l’intrigue générale assez floue. A voir ce que nous réserve la suite…

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s