[#PLIB2020 – En bref] « Les nocturnes » de Tess Corsac

Salut,

J’avance doucement mais surement dans mes lectures pour le PLIB 2020. Ma dernière en date : Les Nocturnes de Tess Corsac. J’avais voté pour lui, j’étais donc très curieuse de le découvrir. Je remercie Les lectures de Mystic, une autre jurée, qui a proposé ce roman en livre voyageur et grâce à qui j’ai pu le lire 😘.

Voici mon petit avis.

Les Nocturnes de Tess Corsac

les-nocturnes

C’était une lecture sympathique avec laquelle j’ai passé un bon moment. Déjà, c’est un one-shot, argument non négligeable et qui a joué, avec son résumé, dans mon envie de voter pour lui. Je croule sous les sagas alors j’apprécie quand un auteur ou une autrice ose le roman unique, encore plus quand il s’agit d’une histoire SFFF. Un autre petit détail qui m’a conquis une fois le livre commencé : cela se passe en France! Pour moi c’est important de le souligner car beaucoup d’auteurs français ont tendance à situer leur histoire dans un autre pays, quand celle-ci se passe dans notre monde. Je trouve ça dommage car souvent le lieu n’apporte pas grand chose à l’intrigue alors quel est l’intérêt de sortir de nos frontières? Je ne suis pas patriotique ou quoi que ce soit, cette remarque vaut pour n’importe quelle nationalité. J’aime quand un auteur place son intrigue dans son pays dans le cas où le lieu n’a pas grande importance, tout simplement.

J’ai apprécié l’intrigue générale de ce roman de science-fiction. Les raisons qui ont rendu ces 250 personnes amnésiques mènent à des réflexions intéressantes et plutôt bien traitées. Et le fait que cela se passe dans un futur proche rend cette histoire d’autant plus réaliste et crédible, même si cela reste de la fiction. J’ai donc bien aimé les idées qu’il y avait derrière ce livre.

J’ai également apprécié les personnages, même si je ne suis pas bien certaines de m’être réellement attachée à eux. Bien sûr, certains m’ont intrigué comme Natt, la chouette et Sabine mais je crois que mes sentiments à leur égard ne sont pas allés plus loin. Tout va un peu trop vite, on a à peine fait connaissance de Natt, de ses amis puis des Nocturnes, que tout dégénère. Et pour moi, c’est le principal défaut de ce roman : la rapidité à laquelle l’intrigue avance dans sa première moitié. J’aurais aimé un peu plus d’approfondissement, que Tess Corsac prenne son temps afin de développer davantage certains personnages et amitiés. Peut-être qu’ainsi je me serais bien plus sentie concernée par leur sort et que j’aurais mieux compris le comportement de certains dans la deuxième moitié. J’aurais peut-être aussi été moins confuse vis-à-vis des deux groupes. Tantôt appelés les Verts et Rouges, tantôt les A et B, j’ai mis du temps à saisir qu’il s’agissait de la même chose. Pendant un moment, j’ai cru qu’il y avait des A et des B au sein des Verts mais aussi des Rouges, qu’il y avait un mélange. Ce n’est que dans le dernier tiers que j’ai compris ma méprise, ce qui a supprimé certaines de mes incompréhensions.

Enfin, j’ai eu un peu de mal à m’habituer à la plume au début. Je trouvais les phrases trop courtes, trop simples. Mais cela s’arrange ensuite. Je ne sais si c’est parce qu’elle s’est améliorée ou que l’action a permis de gommer ce qui me gênait ou tout simplement parce que je me suis habituée.

En résumé, j’ai bien aimé ce livre, les idées abordées et son intrigue. Je regrette juste un peu la rapidité à laquelle cette dernière avance. Avec moi, cela a eu pour effet de créer une certaine distance avec les personnages et d’apporter une petite confusion sur les groupes et qui auraient pu être évitées si un peu plus de temps avait été pris pour présenter les bases de l’histoire.

5-flammes-une-bonne-lecture

Quatrième de couverture : 125 Rouges. 125 Verts. 250 amnésiques. Et combien de Nocturnes ?
Nous avons cherché par tous les moyens à découvrir pourquoi nous étions enfermés ici. Si seulement nous avions su… Aurions-nous quand même été jusqu’au bout ?
Nous avons cherché par tous les moyens à découvrir pourquoi nous étions enfermés ici. Si seulement nous avions su… Aurions-nous quand même été jusqu’au bout ?
Un nom, un bloc, une couleur d’uniforme : Rouge ou Vert. Ce sont les seules informations dont disposent les deux-cent-cinquante pensionnaires de la Croix d’If, entrés dans l’institut sans le moindre souvenir et sans opportunité de sortir.
Natt Käfig est un Rouge du bloc 3A. Il est le dernier à avoir vu Laura, une Verte, avant sa mystérieuse disparition. Il se fait approcher par un groupe d’élèves… Qui sont ces  » Nocturnes  » qui ont besoin de son aide et qui pensent que Laura avait découvert les raisons de leur présence dans l’institut ? Rouges et Verts vont devoir collaborer pour percer le secret de la Croix d’If et échapper à l’administration. Y parviendront-ils en apprenant qu’ils sont prisonniers pour des motifs différents ?
Éditions : Lynks
Nombre de pages : 370
Catégorie(s) : Science-fiction, Jeunesse
Hashtag PLIB :#ISBN9791097434274

4 réflexions sur “[#PLIB2020 – En bref] « Les nocturnes » de Tess Corsac

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s