[#PLIB2020 – Chronique] « Lames vives, tome 1 : Obédience » d’Ariel Holzl

quatrieme_de_couverture_2019_1.png

Le vif-argent coule dans leurs veines.
Les esclaves sont devenus les maîtres.
La République d’Obédience est née.

Six destins se croisent et se brisent comme des chaînes dans ce roman aux personnages complexes et humains. Un récit d’aventure puissant, poignant et addictif sur la liberté et la lutte pour ses idéaux.

mon_avis_2019_1

Je tiens tout d’abord à remercier Whiteker, un membre du jury du PLIB 2020 qui a gentiment proposé Lames Vives en livre voyageur et grâce à qui j’ai pu le lire au format papier.

Il y a beaucoup de talent dans ce bouquin. De talent d’écriture déjà, tant la plume est immersive. Je me suis imaginée sans peine cet univers et son atmosphère sombre et brutale. Du talent imaginatif aussi car j’ai adoré l’intrigue et le rythme de ce roman. On découvre ici un monde où les peuples se vouent une haine farouche et dans lequel l’opprimé a gagné la guerre pour instaurer une société guère plus enviable que la précédente. Nous allons suivre alors six personnages dont les destins vont s’entrecroiser à un moment crucial pour l’avenir de la République d’Obédience. Cruauté, violence, trahison, asservissement règnent en maîtres dans cette histoire alors âmes sensibles s’abstenir! Rien ne nous ai épargné. C’est dur, incisif, sanglant mais vraiment très bon car cette ambiance sombre m’a régalée.

Pour autant, j’ai peiné à être happée par ma lecture. J’aimais ce que je lisais mais je n’étais pas avide de lire la suite. Un vrai paradoxe! Chaque fin de chapitre me donnait envie de commencer le suivant mais je l’ai rarement fait. Je n’ai cessé de faire des pauses ou de regarder le nombre de pages qu’il me restait. Et sincèrement, je ne saurais pas vraiment t’expliquer pourquoi…

Mes tourments sont mes maîtres : je les rejette. Mes souvenirs sont ma prison : je m’en libère. Mes regrets sont mes liens : je les brise. Mon corps est ma lame : je l’aiguise. Jamais plus serviteur, jamais plus prisonnier, jamais plus esclave! Jamais plus!

La dureté de l’atmosphère et les scènes de violence ne sont pas en cause car comme je l’ai dit plus haut, c’est probablement ce que j’ai le plus aimé. Il est vrai que cela m’a surprise car je ne m’attendais pas à retrouver un ton aussi noir, m’étant assez peu renseignée sur ce roman, mais en rien cela ne m’a fait fuir. Au contraire.

Peut-être la complexité de l’univers alors? Oui et non. Certes le début est rude, j’étais un peu perdue devant la multitude de termes inconnus et mon ignorance quant au passé de ces peuples et à leurs croyances. Il est donc possible que cela ait joué dans mon manque d’entrain à poursuivre ma lecture malgré tout le plaisir qu’elle me procurait. Mais je me suis laissée porter par l’histoire sans trop m’arrêter sur mes interrogations, j’ai deviné au fil de ma lecture et relu certains passages quand un nouveau chapitre les éclairait. Et au fur et à mesure, la toile de cet univers et de son intrigue s’est tissée sous mes yeux pour se dévoiler entièrement dans les toutes dernières lignes de ce premier tome. Et quelle fin! Elle va bien plus loin que ce que je m’étais imaginée et laisse entrevoir une suite très alléchante. Alors elle valait bien que je m’accroche.

Combien de temps un peuple entier doit-il payer pour les péchés d’une poignée de coupables ?

En fait, je pense que ce qui m’a probablement le plus empêchée d’être accro à ce roman, c’est probablement le peu d’empathie que j’ai ressenti à l’égard des personnages principaux. Ils avaient beau me fasciner et m’intriguer, certains plus que d’autres et pas forcément les plus humains, je n’étais pas impatiente de les retrouver. J’ai encore une fois adoré la multi-narration et la complexité des personnages mais les émotions ressenties par certains, ou leur absence totale pendant les moments les plus violents chez d’autres, m’ont déstabilisée. Je n’ai pas trop su si c’était le reflet de leur véritable personnalité ou tout simplement dû à un certain endoctrinement. Heureusement que deux d’entre-eux avaient une personnalité un peu moins discutable et s’interrogeaient sur le bien fondé de leurs actes. Après ce monde est dur et froid, il est donc normal que les personnes qui y vivent le soit tout autant. J’en aurais conscience pour la suite alors peut-être y serais-je moins sensible. J’espère!

pour_conclure_2019_1

J’ai adoré l’ambiance sombre et brutale de cette fantasy. On est un peu perdu au début mais peu à peu le brouillard se dissipe pour nous dévoiler une intrigue riche dont la conclusion va bien plus loin que ce à quoi je m’attendais. J’ai juste été déstabilisée par mon manque d’entrain à poursuivre ma lecture alors que j’aimais ce que je lisais. La dureté de l’univers ou le rythme n’y sont pour rien, je pense que mon manque d’empathie à l’égard des personnages, malgré toute leur complexité, m’a un peu bloquée. J’espère que la suite m’accrochera plus car ce premier tome était vraiment très bon et annonce une suite enthousiasmante!

5-flammes-une-bonne-lecture

lames-vives-T1
Auteur(s) : Ariel Holzl
Éditions : Mnémos - Naos
Nombre de pages : 332
Catégorie(s) : Fantasy
Hashtag PLIB : #ISBN9782354087487

10 réflexions sur “[#PLIB2020 – Chronique] « Lames vives, tome 1 : Obédience » d’Ariel Holzl

    • Callysse dit :

      Cela reste très bon malgré tout 😊 Le seul vrai point négatif que je relève c’est mon manque d’empathie à l’égard des personnages. Et quand au fait que j’étais perdue au début, je me suis adaptée (et puis mine de rien, j’aurais été moins perdue si j’avais regardé l’interview de l’auteur^^ ça aide vachement!). J’espère qu’il te plaira!

      Aimé par 1 personne

    • Callysse dit :

      Ah bon? De mon côté je l’ai pas mal vu tourner mais peut-être est-ce parce que je fais partie du PLIB. Je n’ai pas encore lu Les soeurs carmines mais j’en ai très envie 😊

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s