[#PLIB2020 – Chronique] « Les Brumes de Cendrelune, tome 1 : Le jardin des âmes » de Georgia Caldera

quatrieme_de_couverture_2019_1.png

Dans le royaume de Cendrelune, les dieux épient les pensées des hommes, et leur Exécuteur, l’Ombre, veille à condamner tous ceux qui nourriraient des envies de rébellion.

Or, il semble que certaines failles existent. À l’âge de 17 ans, Céphise ne vit en effet que pour se venger. Depuis qu’on l’a amputée d’une partie d’elle-même et privée de sa famille, elle ne rêve plus que d’une chose : s’affranchir de la tyrannie du tout-puissant Orion, Dieu parmi les dieux. Et contre toute attente, il se pourrait qu’elle ne soit pas seule…

mon_avis_2019_1

Tout d’abord, je tiens à remercier les éditions J’ai Lu d’avoir fourni le format numérique de ce roman aux membres du jury du PLIB 2020. C’est une généreuse attention de votre part!

Enthousiasmée par la couverture, le résumé et les retours que je savais excellents, j’ai voté pour Les Brumes de Cendrelune lors du choix des 20 sélectionnés. J’étais donc ravie de le retrouver dans la liste finale et impatiente de le lire. Ayant volontairement lu peu de chroniques à son sujet, deux je crois, afin de ne pas être influencée, je n’avais pas particulièrement d’attentes. Mais j’étais confiante et certaine de l’adorer de la première à la dernière page lorsque je l’ai commencé.

Toutefois, cela n’a pas été exactement le cas… J’ai été décontenancée par la lassitude que j’ai ressenti à la découverte du premier tiers. Parce qu’aussi plaisante qu’était ma lecture, je voyais tout venir. J’étais déçue de retrouver une intrigue construite selon un schéma que j’avais déjà vu maintes fois et des révélations trop classiques pour être surprenantes. Honnêtement, je m’attendais à plus d’originalité. J’ai alors cru que cette histoire ne me surprendrait pas et je lisais plus par curiosité que réelle envie. Grave erreur, les deux tiers restants étant heureusement bien meilleurs. Ouf!

Je n’aimais plus la musique, mais je jouais.
Je n’avais plus aucune considération pour les dieux, mais je les honorais en accomplissant leurs rituels avec assiduité.
Je détestais ce monde et son système gangrené jusqu’à la moelle, mais je continuais d’en être l’un des rouages, faisant bonne figure envers et contre tout.
J’attendais simplement mon heure…

Car toute l’horreur de ce monde m’a soudainement sautée au visage, m’a aspirée et a fini par me faire dévorer les pages les unes après les autres jusqu’à ce stupéfiant final. Un final tel que je les aime même s’il me torture l’esprit et me fait chercher des pages qui n’existent pas. Qu’est-ce que je suis heureuse que Georgia Caldera ait osé! Ça rattrape toute ma lassitude et ma déception du début.

Les personnages, que j’ai adoré, m’ont également aidé à oublier mes petits désappointements.  Les émotions de Céphise, dominées par la colère et la rage, m’ont entraînée dans leur sillage et j’avais soif de découvrir ce que l’auteure lui réservait. Verlaine est plus difficile à cerner mais aussi complexe et terrifiant qu’il soit, il a su me toucher. La seule chose dont je suis certaine à son sujet c’est que peu de choix lui sont offerts et qu’il fait ce qu’il peut avec sa nature et ce qu’on lui a appris. C’est une histoire pleine de nuances de gris où juger un comportement, une action est bien plus ardue qu’il n’y parait. Rien n’est simple à Cendrelune, que ce soit pour les humains ou les dieux.

J’ai beaucoup aimé la plume fluide et très plaisante à lire de l’autrice que je découvre pour la première fois. Elle m’a donnée envie de découvrir ses autres œuvres, en particulier ses romances. Mais surtout, elle m’a rendue avide de découvrir la suite, d’en apprendre plus sur cet univers tout juste effleuré ici mais qui annonce une belle richesse.

pour_conclure_2019_1

Déçue par le schéma narratif peu original et surprenant du premier tiers, cette lecture a mal débutée. Mais elle a fini par me faire ressentir une pléiade de sensations livresques qui m’ont rendue totalement accro. La fin de ce premier tome est parfaitement horrible et géniale, c’est une vraie torture de terminer sur ces lignes sans avoir la suite à portée de main. Contre toutes attentes, je crois finalement que j’en redemande!

5-flammes-une-bonne-lecture

les-brumes-de-cendrelune-tome-1
Auteur(s) : Georgia Caldera
Éditions : J'ai Lu
Nombre de pages : 348
Catégorie(s) : Fantasy
Hashtag PLIB : #ISBN9782290165614

4 réflexions sur “[#PLIB2020 – Chronique] « Les Brumes de Cendrelune, tome 1 : Le jardin des âmes » de Georgia Caldera

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s