[#PLIB2021] « Que la mort soit douce, tome 1 » de Laëtitia Danae

quatrieme_de_couverture_2019_1.png

« — Nous venons de clore les autres entretiens, il ne reste plus que toi. Es-tu prête ?
— Ai-je vraiment le choix ? »

Depuis le décès de son père et parce qu’elle voit des fantômes, Katell n’a pas connu une existence bien paisible.
Seulement, la vie lui prévoit un destin bien plus incroyable, un destin de Santa Muerte.

mon_avis_2019_1

Je remercie les éditions Plume Blanche de nous avoir offert ce roman !

Que la mort soit douce était une lecture ni mauvaise ni bonne, bien que la balance penche légèrement vers le positif. Lu en lecture commune (LC) avec d’autres jurés du PLIB 2021, nous l’avions découpé en 3 parties égales. Et je ne suis pas certaine que ce procédé lui ait été bénéfique car cela a mis en exergue les différences de rythme et d’intrigue. 

La première partie s’attache à nous décrire plus ou moins rapidement la vie de mortelle de Katell. Alors que ces premières années sont brièvement évoquées, l’histoire finit par s’attarder sur sa vie de lycéenne. Et c’était loin d’être des plus passionnant car le récit s’intéresse davantage aux relations de Katell avec sa cousine (insupportable, menteuse et immature), sa mère (absente, injuste, toxique, je n’ai pas compris son changement de comportement radical vis-à-vis de sa fille), son meilleur ami Amaury (le seul qui m’ait plu) et l’élu de son coeur (désolée j’ai oublié son nom, c’est dire à quel point il est important) que sur son don de voir et parler aux morts. Quel dommage que la prise de conscience de Katell sur son don ne nous soit pas décrite. Trop longue et trop concentrée sur les émois amoureux de l’héroïne et les vacheries de sa cousine, cette partie dessert le roman à mon sens. Je comprends son intérêt mais je me demande si une narration différente, avec les chapitres sur ce passé mêlés à ceux sur sa vie de Santa Muerte par exemple, ne lui aurait pas été plus profitable que cette narration chronologique.

Car les deux autres parties sont bien meilleures, malgré une ou deux facilités scénaristiques! Alors que la deuxième dépeint son quotidien de Santa Muerte, la troisième étoffe l’univers en introduisant des êtres fantastiques tellement évidents mais auxquels je n’avais absolument pas pensé en plus de développer une intrigue réjouissante et rythmée autour d’un complot que j’ai été plus que ravie de suivre. La dynamique entre les personnages s’améliore et je n’ai alors plu pu m’arrêter. J’étais accro! Toutefois, si les rebondissements se sont alors enchaînés, ils se sont arrêtés trop tôt à mon goût, ce complot faisant son apparition un peu trop tardivement dans le récit. La fin m’a donc donnée très envie de me jeter sur la suite! Cependant, il va me falloir être patiente, celle-ci n’étant même pas prévue pour cette année. En tout cas, si le second roman de ce dyptique se consacre entièrement à l’enquête sur le complot, alors je suis certaine de l’adorer car cette dernière partie m’a montrée à quel point l’histoire pouvait avoir un potentiel vraiment cool!

Effacée, poignante et naïve dans la vie, Katell devient dynamique, volontaire, solitaire et hargneuse dans la mort. Si ce changement de personnalité ont dérouté certains participants à la LC, je l’ai personnellement apprécié et compris. J’ai aimé ses relations avec les autres Santa Muerte et, étant friande de ce type d’échanges, j’ai par ailleurs particulièrement apprécié ses joutes verbales avec Miséricorde. J’espère qu’ils auront plus de scènes ensemble dans la suite. En revanche, j’ai moins aimé le côté égoïste, capricieux et peu curieux de Katell. Que ce soit sur son don ou certains retournements de situation, elle ne se pose pas beaucoup de questions et j’avoue que cela m’a étonnée et frustrée! Je n’aurais pas dit non à quelques approfondissements concernant certaines de mes interrogations.

Un autre point qui m’a moins convaincue est le développement de l’univers, trop vite esquissé pour moi. En effet, c’est le premier roman que je lis sur la thématique de la Mort. J’ai donc découvert cette mythologie avec ce livre et j’avoue ne pas avoir bien saisi les rôles de chacun dans l’organisation ni comment ils trouvaient les sensibles. Le tout étant un peu confus dans ma tête, je suis incapable de t’expliquer la différence entre Santa Muerte, Faucheuses et Ankous, tant ils empiètent chacun sur les plates bandes des autres. Il est dommage que quelques chapitres du roman ne soient pas consacrés à l’apprentissage de Katell. Peut-être aurais-je ainsi été moins perdue. J’espère que des éclaircissements seront apportés dans le prochain tome.

En revanche, et parce que je tiens à finir cette avis sur des points plus positifs, j’ai adoré la mise en page du roman. Les illustrations sont superbes et j’ai trouvé que les citations de Santa Muerte en début de chapitres étaient vraiment cool en plus d’étoffer l’univers. Enfin, les chapitres courts et la jolie plume de Laëtitia Danae ont rendu cette lecture très distrayante à lire malgré les quelques défauts relevés.

4-flammes-j-ai-aime

Mon avis sur les autres tomes de la saga :

  • A venir
que_la_mort_soit_douce
Auteur(s) : Laëtitia Danae 
Éditions : Plume Blanche
Nombre de pages : 384
Catégorie(s) : Fantastique, Young-adult
ISBN : #ISBN9791094786819

8 réflexions sur “[#PLIB2021] « Que la mort soit douce, tome 1 » de Laëtitia Danae

    • Callysse dit :

      Il faut s’accrocher pendant la première car c’est effectivement bien plus intéressant dans les 2/3 restant. La plume et les chapitres courts font un bon contre-poids à cette première partie car elle reste ainsi facile et rapide à lire tout de même 🙂 Et puis la fin montre qu’il y a un joli potentiel! A toi de te faire ta propre idée si tu te laisses tenter 🙂

      Aimé par 1 personne

  1. lespagesquitournent dit :

    Comme tu le sais, je te rejoins sur le choix de découpage de la LC ou sa durée. Il n’empêche que j’ai apprécié cette lecture pour les raisons que tu soulèves (ex : les deux dernières parties, l’intrigue rythmée, la fin qui donne envie de lire la suite, belle mise en page). Tu as effectivement une meilleure image que moi de l’héroïne même si j’ai aimé la suivre). Vivement la suite ! ❤

    Aimé par 1 personne

    • Callysse dit :

      Oui on était trop. Pour le découpage on ne pouvait pas savoir que ça tomberait comme ça mais bien obligé d’utiliser cette méthode pour les LC en groupe, histoire de jalonner la lecture de discussions sans spoiler personne.
      Nos avis ont de nombreux points communs effectivement. Oui vivement la suite… même si elle n’est pas pour maintenant 😭

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s