« Off-campus, tome 4 : The Goal » d’Elle Kennedy

quatrieme_de_couverture_2019_1.png

Il suffit d’une nuit pour que tout change.
Sabrina James est en dernière année de lycée. Elle a depuis longtemps planifié son avenir : obtenir son diplôme, entrer à la fac de droit et décrocher un super-job dans un des plus grands cabinets d’avocats du pays.
Elle veut aller de l’avant et oublier son passé.
Quand elle croise le beau Tucker, elle n’a à lui offrir qu’une nuit, il ne peut pas faire partie de ses projets.
Mais tout va se compliquer…
John Tucker, la star du hockey qui ne vit que pour sa passion, va se transformer quand Sabrina lui annonce qu’elle est enceinte. Il compte bien assumer son rôle de futur papa.
Mais la jeune fille est têtue et ne veut accepter aucune aide de sa part.
Il va falloir toute la ténacité de Tucker pour que, petit à petit, elle lui ouvre son coeur.
Saura-t-il convaincre la belle et froide Sabrina que, parfois, mener un projet à deux est plus facile ?

mon_avis_2019_1

Avec la parution prochaine de The Legacy, un roman bonus sur l’avenir des 4 couples à l’honneur dans la saga Off-campus, on peut dire que je lis ce dernier tome à temps! The Goal n’a pas ravi dans mon cœur la place de favori du surprenant The Score, ni celle de son dauphin The Deal mais je l’ai trouvé bien meilleur que le décevant The Mistake. Et pourtant après avoir lu quelques avis par ci par là sur cet opus, je m’attendais à ne pas trop l’apprécier, le personnage féminin ayant apparemment agacé plus d’un lecteur.

Ce ne fut pas totalement mon cas. J’admets avoir éprouvé ce sentiment à l’égard de Sabrina, l’héroïne de ce roman, mais c’était seulement vers la fin. Je pense que les longueurs que j’ai ressenti dans le dernier tiers n’ont pas été favorable à la jeune femme. En effet, j’ai vraiment eu la sensation que la lecture s’éternisait trop et j’attendais de plus en plus avec impatience et soulagement que Sabrina daigne enfin accepter et admettre ses sentiments pour le bel et adorable hockeyeur. Ce tome est le plus long de la saga mais il n’en a clairement pas tiré de bénéfice pour moi, au contraire. J’ai beaucoup aimé les débuts de l’histoire entre Sabrina et Tucker mais dès l’instant où leur enfant naît, mon intérêt s’est quelque peu effrité car je n’ai eu de cesse d’être dans l’attente de l’évolution de leur relation. On stagne pendant de nombreux chapitres et aussi adorable, investi et patient que soit Tucker j’aurais aimé qu’il tape du poing sur la table à un moment donné. Je l’ai adoré mais sincèrement un gars comme ça, soit ça n’existe pas dans la réalité, soit ça se se fait bouffer par sa partenaire qui en fait ce qu’elle désire.

Sabrina est une jeune femme très investie dans sa scolarité qui cache un environnement de vie personnel qu’on ne lui envie pas. Elle possède un caractère fort mais laisse percevoir quelques fragilités qui la rendent plus humaine et sympathique. Quant à Tucker, il est franchement super et dévoué. Il est juste un peu trop… docile. Il s’adapte quoi que Sabrina veuille et se contente de ce qu’elle lui donne. J’avoue préférer les personnages masculins avec un peu plus de caractère. Même si j’admets que quand tu as un mec comme ça, t’es une reine! Leur histoire d’amour est mignonne. J’ai juste trouvé que les scènes olé olé s’intégraient moins bien à l’histoire que dans les précédents opus.

Cela faisait un moment que je n’avais pas lu de romance et ça m’a fait beaucoup de bien. Malgré les quelques points noirs soulevés, The Goal a été une bonne lecture dans l’ensemble. J’ai par ailleurs apprécié le traitement de la grossesse surprise de Sabrina. Tucker a eu la réaction parfaite pour ce genre de situation même si j’ai trouvé qu’on prenait trop en considération les sentiments et besoins de Sabrina. Je crois qu’à aucun moment dans le roman Tucker n’émet d’avis clair sur ce qu’il souhaite lui. Quelle que soit la décision de Sabrina, il suivra. C’est bien en un sens mais j’aurais apprécié qu’on creuse un peu plus ses sentiments à lui.

A présent, j’ai hâte de retrouver ces 4 couples dans The Legacy. Si l’épilogue de The Goal leur fait honneur, je suis plus qu’heureuse de savoir que je vais bientôt tous les retrouver!

5-flammes-une-bonne-lecture

Mon avis sur les autres tomes de la saga :

Off-Campus-Saison-4-The-goal
Auteur(s) : Elle Kennedy
Traducteur : Robyn Stella Bligh
Éditions : Hugo New Romance
Nombre de pages : 556
Catégorie(s) : Romance

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s