« Danya, les deux royaumes, tome 1 » d’Olivier Erol

quatrieme_de_couverture_2019_1.png

La sécheresse printanière a fortement affaibli la Zery, une province du royaume de Danya-Ouest que Jayko gouverne pour le compte de son père, le Roi Iguitta Ier. Les récoltes sont gravement touchées et le Rouge, le fleuve qui sépare la Zery des voisins guerriers, n’augurent rien de bon pour Jayko et ses hommes. Si les premières révoltes liées à la sécheresse ont eu le mérite de réveiller la garde prétorienne, Jayko redoute que les voisins Mèdes en profitent pour les envahir en ce moment de trouble. Les barons zeryens encouragent Jayko, Maître de Zery, à demander de l’aide à son père, mais son ego le freine dans sa prise de décision. Pourtant, il va devoir agir vite, car le royaume de Danya-Est observe, comme il l’a toujours fait, pour agir si une opportunité se présente. D’autant plus que, loin des intrigues de la noblesse danyenne, un complot se fomente pour rebattre les cartes.

mon_avis_2019_1

Je remercie l’auteur Olivier Erol de m’avoir proposé son roman en SP et surtout de m’avoir motivée à poursuivre au moment où j’avais quelques difficultés. C’est un bon coach livresque et j’ai eu de sympathiques échanges avec lui!

Voilà une lecture singulière, qui m’a menée à l’abandon pour ensuite me conduire à l’addiction (oui oui, c’est possible!). Je me dois d’être honnête, j’ai eu beaucoup de mal avec les 60 premières pages de ce roman. L’univers fantasy est complexe, riche en histoire avec un grand H mais aussi en personnages. J’ai ainsi trouvé l’entrée dans ce livre assez rude. J’ai eu la sensation d’être submergée par l’afflux d’informations, de me noyer dans les anecdotes ou détails pas toujours utiles à l’histoire. Comme le fait d’énumérer un par un tous les hommes présents autour d’une table en synthétisant presque pour chacun leur curriculum vitae. Ce n’est pas possible de tout retenir et je n’arrivais pas à savoir ce qu’il était important de mémoriser et ce que je pouvais laisser de côté.

Ce qui fait que j’ai fini par décrocher. Pour m’investir dans une lecture j’ai besoin de pouvoir me l’imaginer dans ma tête, de faire vivre ce monde dans mon esprit pour pouvoir mieux m’y plonger. Mais là je n’y arrivais pas, mon imaginaire dérayait sans cesse. Et c’est à regret, parce que mine de rien j’aimais l’intrigue et la plume de l’auteur, que j’ai décidé d’abandonner ce roman. Ce qui m’a conduit à discuter avec l’auteur qui m’a motivée pour reprendre ma lecture. En effet, d’autres lecteurs avaient eu les mêmes difficultés que moi, difficultés qui finissaient par disparaître vers la centaine de pages lues. J’ai donc décidé de reprendre et bien m’en a pris car j’ai fini par dévorer ce roman! Le comble c’est que je me suis sentie embarquer par le récit dès le chapitre où je m’étais arrêtée! Il a suffi qu’un mystère émerge concernant la disparition étrange d’un personnage pour que mon imagination se mette enfin en branle. Alléluia!

Passé 60 pages, ce fût donc une très bonne lecture. J’ai été prise par les évènements, par les jeux danyens, par le complot qui se dessine, par les intrigues politiques qui frappent le royaume de Danya-Ouest. L’auteur nous dévoile également au fur et à mesure son Histoire et ses rivalités avec ses voisins, ce qui était prenant à suivre. Cela m’a permis de mieux identifier ce qu’il était nécessaire de retenir et quels étaient les personnages qui allaient marquer le récit par une présence durable et importante. C’est un premier tome quelque peu introductif, au rythmé posé pendant une bonne partie du récit, mais il annonce de l’action et des rivalités passionnantes dans les deux prochains tomes. J’ai tellement aimé ce que je lisais après ma difficulté oubliée que je n’ai plus vu le temps passer et terminé très rapidement ce roman. J’ai mis une semaine pour lire 60 pages pour au final engloutir le reste en guère plus de deux soirées de lecture!

Quant aux personnages, pour le moment il m’est difficile de m’attacher à eux tant ils sont nombreux. Pour autant, il y en quelques-uns qui sont sortent du lot ou qui se dévoilent au cours du récit. Comme le Prince Jayko, son bras droit Orel Mero ou les femmes. Elles sont peu nombreuses, cet univers étant largement dominé par les hommes, et cantonnées à un rôle de mère ou de « compagne de » mais elles sont marquantes chacune à leur manière. Et vu ce que l’auteur m’a dévoilée sur la suite, j’ai la sensation qu’elles vont prendre de plus en plus de poids dans la suite de la saga ce qui n’est vraiment pas pour me déplaire! J’ai hâte de découvrir cela et de savoir qui va tirer son épingle du jeu complexe qui s’est noué à la fin de ce premier tome.

5-flammes-une-bonne-lecture

Mon avis sur les autres tomes de la saga :

  • Tome 2 – à venir…
Danya-Les-deux-Royaumes (1)
Auteur(s) : Olivier Erol
Éditions : Les 3 colonnes
Nombre de pages : 391
Catégorie(s) : Fantasy

2 réflexions sur “« Danya, les deux royaumes, tome 1 » d’Olivier Erol

  1. Light And Smell dit :

    Tu sembles avoir bien fait de poursuivre sous les conseils avisés de l’auteur. J’aime ce genre d’histoires avec des intrigues politiques et de nombreux personnages même si ça nécessite de choisir le bon moment pour s’y plonger…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s