« Vaisseau d’Arcane, tome 2 : L’empire des Abysses » d’Adrien Tomas

Attention, spoilers sur le tome 1!

Un an s’est écoulé depuis la soudaine attaque venue des profondeurs de l’océan. Le Grimmark autrefois farouchement indépendant n’est plus qu’une simple province, que les Poissons-crânes administrent d’une nageoire de fer. Nym, devenu sous-gouverneur, a fort à faire : la rébellion, dirigée par un certain capitaine Magnus, menace la stabilité de l’Empire, tandis que la cité libre de Skemma persiste à le défier.

Loin au Nord, Sof, déterminée à ne plus rester passive devant les événements, apprend la Musique sous la tutelle d’assassins. Son frère Solal, qui a enfin retrouvé la raison, s’embarque pour un mystérieux voyage.

Un voyage dont personne au Grimmark ne sortira indemne. Sur les champs de bataille, dans les couloirs des palais ou les ruelles obscures, lames et mots acérés seront les armes de ce combat sans merci pour le destin de tout un peuple.

Quel régal! Je me suis éclatée avec cette lecture! Le destin a voulu que je la démarre à peine 2h après avoir acheté ce livre. Je n’avais pas prévu de le commencer aussi rapidement après son acquisition! Mais je me suis retrouvée dans un parc en centre-ville avec mon petit dernier qui faisait la sieste dans sa poussette, sans mon téléphone portable ni ma lecture en cours. Il fallait bien que je m’occupe! Alors j’ai lu quelques chapitres le temps que mon petit garçon se repose et puis je l’ai rapidement poursuivi chez moi une fois mon autre lecture terminée. Jamais un roman ne sera resté aussi peu longtemps dans ma PAL! Chapeau bas monsieur Adrien Tomas, on peut dire que vous m’avez rapidement raccrochée à l’histoire.

Cependant, ce serait mentir de dire que je n’ai pas rencontrer de difficultés à me replonger dans Vaisseau d’Arcane. En effet, ma lecture du tome 1 remonte à Novembre 2020 et avec ses nombreux personnages et ses intrigues politiques parfois complexes à suivre, ce n’était pas vraiment la lecture la plus facile à retenir pour moi. Si je me souvenais des grandes lignes, j’ai constaté au fil de mon avancée dans ce second tome que j’avais oublié pas mal de petits éléments par ci par là. Sauf, que tout est important pour l’intrigue! Cela n’a donc pas été simple. J’ai malgré tout réussi à recomposer dans l’ensemble le puzzle du tome 1 pendant ma lecture. Ceci dit, l’auteur nous facilite la tâche avec les premières pages en mode coupure de journal qui nous rappellent les principaux évènements. D’autres rappels sont également glissés subtilement au gré du roman. Je n’étais donc pas tant perdu que ça, je me suis simplement creusée la tête quelque fois pour tenter de me rappeler les faits que j’avais laissé au fin fond de ma mémoire. J’ai hésité une ou deux fois à feuilleter le tome 1 pour me la rafraîchir mais au final cela n’a pas été nécessaire. Toutefois, je pense que Vaisseau d’Arcane est une duologie qui se déguste d’une traite pour pouvoir bien suivre toutes les machinations. L’empire des Abysses aurait d’ailleurs pu être un coup de cœur pour moi si je l’avais lu de manière plus rapproché du premier opus. J’aurais je pense davantage pris mon pied.

La narration chorale est toujours aussi bien maîtrisée. Certains points de vue sont récurrents, comme celui de Nym ou Sof par exemple, d’autres ne font qu’un unique passage et pourtant à aucun moment je ne me suis perdue avec les personnages. J’avais quelques attentes concernant Nym et elles ont été quasiment toutes comblées. On arrive enfin à percer sa carapace de mystère et à le cerner. Nym est un homme complexe mais parfaitement bien creusé par l’auteur. Il m’a été impossible de le détester malgré ses actes. J’avais espoir que quelques zones d’ombre soient levées sur son plan initial du tome 1 (certaines péripéties imprévues lui ayant été finalement étrangement avantageuses) mais j’imagine que cela aurait été hors de propos et difficile à caser dans cette suite. Gabba Do est également plus intéressant, lui qui cassait le rythme du premier opus pour moi. Naïf et ennuyeux, je ne l’avais pas tellement apprécié. Bien qu’il soit moins présent, il est à la hauteur de ses promesses dans cette suite avec une belle évolution, tout comme celle de Sof.

En ce qui concerne les révélations sur l’Arcane, elles viennent parfaitement s’imbriquer avec celles faites dans Dragons et mécanismes sur l’histoire de ce monde et de son système de magie, vivant, novateur et original. Adrien Tomas a créé avec talent un univers fourni, passionnant et détaillé dans deux séries, l’une jeunesse et l’autre adulte, qui se complètent totalement. Vaisseau d’Arcane est donc pour moi une duologie à lire sans hésitation, avec ou sans la série adolescente, les deux étant bien indépendantes.

Pour finir, j’ajouterais que la couverture de ce second tome me plaît davantage que celle du premier qui faisait un peu « collage ». De plus, je salue grandement le choix des personnages représentés dessus!

Mon avis sur d’autres romans dans le même univers :

Auteur(e/s) : Adrien Tomas 
Traduction : /
Editions : Mnémos
Nombre de pages : 317
Catégorie(s) : Fantasy
ISBN : #ISBN9782354089696

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s