[Chronique] « Bird Box » de Josh Malerman

Quatrieme_couverture_bis

La plupart des gens n’ont pas voulu y croire, les incidents se passaient loin, sans témoins… Depuis qu’ils sont nés, les enfants de Malorie n’ont jamais vu le ciel. Elle les a élevés seule, à l’abri du danger, sans nom, qui s’est abattu sur le monde. On dit qu’un coup d’œil suffit pour perdre la raison, être pris d’une pulsion meurtrière et retourner sa violence contre soi. Elle sait que bientôt les murs de la maison ne pourront plus protéger ses petits. Alors, les yeux bandés, tous trois vont affronter l’extérieur, et entamer un voyage terrifiant sur le fleuve, tentative désespérée pour rejoindre une colonie de rescapés. Arriveront-ils à bon port, guidés seulement par l’ouïe et l’instinct ?

mon_avis_bis

Chronique écrite en décembre 2016

Avec Bird box, on suit le périple de Malorie qui essaye de rejoindre un hypothétique refuge pour mettre ses enfants en sécurité. Elle n’a que quelques dizaines de kilomètres à faire mais cela n’est pas si facile quand on a les yeux bandés. Car le monde de Malorie a basculé le jour où un danger sans nom est apparu, un danger qui, si on le voit, nous rend tellement fou qu’on se tue. Et lors de ce voyage, Malorie se remémore tout ce qu’elle a vécu depuis le jour où le monde a basculé jusqu’au jour où elle a enfin décidé de quitter la maison dans laquelle elle s’était barricadée.

C’est lent sans être ennuyant, c’est triste même s’il y a toujours de l’espoir et c’est angoissant par moment. M’imaginer être à la place de certains personnages m’a aidé à ressentir leur peur lorsqu’ils savent que ce qui rend les gens fous se trouvent à côté d’eux mais qu’ils ne peuvent pas voir ce que c’est. Ces passages m’ont bien fait frissonné! Et l’avantage, c’est qu’ils sont dispersés dans l’histoire. On n’est pas sans arrêt sur les nerfs, à subir ces peurs.

Josh Malerman a eu une idée très originale avec ce roman. Mon seul regret est que j’aurais aimé que les personnages soient un peu plus développés. Car au final, en dehors de Malorie et éventuellement de Tom, l’un des survivants qui se trouve avec elle, on ne sait pas grand chose des autres et c’est bien dommage.

pour_conclure_bis

Bird box est un roman que je conseille à celles et ceux qui aiment frissonner sans être terrorisés et qui apprécient les huit clos.

16/20

bird-box-702693
Auteur(s) : Josh Malerman
Traduction : Sébastien Guillot
Éditions : Le Livre de Poche
Nombre de pages : 380
Catégorie(s) : Horreur, Science-fiction

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s