« L’anti-lune de miel » de Christina Lauren

quatrieme_de_couverture_2019_1.png

Quand deux ennemis jurés partent en (faux) voyage de noces à Hawaï, tout peut arriver… même de trouver l’amour.

Olive Torres s’est habituée à être la jumelle malchanceuse : mésaventures inexplicables, licenciement récent.. elle semble comiquement poursuivie par la guigne. Sa soeur Ami, au contraire, incarne l’éternelle gagnante, au point même de parvenir à financer l’intégralité de son mariage en remportant des jeux concours. Malheureusement pour Olive, il y a pire que sa malchance chronique : elle se voit forcée de passer toutes les festivités de la noce en compagnie d’Ethan Thomas, le témoin du marié (et son ennemi juré)….

Olive se prépare à vivre un enfer, déterminée à faire bonne figure. Mais lorsque tous les invités sont victimes d’une intoxication alimentaire, la fête vire au cauchemar, et, seuls, Olive et Ethan s’en sortent indemnes. Soudain, une lune de miel tous frais payés se trouve à portée de main, et Olive préférerait mourir plutôt que de laisser Ethan profiter du paradis sans elle.

Convenant d’une trêve temporaire, ils s’envolent tous les deux pour Maui. Après tout, dix jours de bonheur valent bien la peine de jouer au couple de jeunes mariés amoureux, n’est ce pas ? Mais étrangement, faire semblant dérange de moins en moins Olive. En réalité, elle se sentirait presque assez… chanceuse, pour une fois !

mon_avis_2019_1

Mince alors, je crois que j’ai mis la barre trop haute pour cette romance! Jusqu’à maintenant je n’en avais entendu que du bien, notamment chez pas mal de copines blogueuses avec qui je discute régulièrement. J’étais donc persuadée d’adorer, de me régaler, de le dévorer.

Cependant, il m’a fallu plus de la moitié du roman pour réellement accrocher. Je suis pourtant friande des romances ennemies to lovers, des dialogues chien-chat sarcastiques et pleins d’humour. Et d’habitude, j’adhère direct à ce type de récit. Mais là, non… Je lisais sans forcément y prendre du plaisir, en souriant à peine aux échanges qui avaient pourtant tout pour être savoureux mais qui m’ont laissée de marbre. Rageant!

Surtout que je ne saurais même pas te dire ce qui m’a fait défaut ni comment j’ai fini par avoir le déclic. Peut-être que j’avais trop d’attentes. Ou alors peut-être que le fait que ce soit une romance sans double narration, format que j’affectionne le plus, m’a perturbée. Je ne m’attendais pas non plus à ces coïncidences trop faciles qui ne sont là que pour faire avancer le duo.

Faute d’être emportée par la relation piquante de ce duo dans la première moitié du roman, j’ai cependant davantage apprécié les voir nouer une relation amoureuse dans la seconde. On apprend comment ils ont fini par en arriver à ne pas se supporter ce qui permet à leurs échanges d’évoluer. Ils sont davantage ensemble aussi ce qui laisse place à de sympathiques scènes à deux. J’ai donc aimé les voir faire leur mea culpa, s’intéresser à l’autre puis tomber amoureux.

Mais ce que j’ai le plus apprécié c’est bien l’évolution d’Olive. Elle se fait en douceur mais elle n’en est pas moins phénoménale. Elle m’a touchée surtout dans le dernier tiers et j’étais à 100% avec elle. Ethan, quant à lui, n’est pas un homme parfait, il a ses failles, ses torts mais il sait ce qu’il veut et surtout se faire pardonner. J’aurais toutefois aimé avoir son point de vue car j’ai mis beaucoup trop de temps à le cerner. Du point de vue d’Olive, j’avais l’impression qu’il soufflait un peu le chaud puis le froid alors qu’il n’en est rien. Une fois la raison de leur animosité respective dévoilée, j’ai compris ses réactions et ses paroles. C’est donc peut-être bien ça qui m’a manquée pour être pleinement embarquée dans cette romance. Néanmoins, j’ai adoré avoir l’épilogue du point de vue d’Ethan. Cela ne me satisfait pas car cela avait un goût de trop peu mais c’était quand même cool d’entendre sa voix le temps de quelques pages.

5-flammes-une-bonne-lecture

anti-lune-de-miel
Auteur(s) : Cristina Lauren
Traduction : Margaux GUYON
Éditions : Hugo New Romance
Nombre de pages : 353
Catégorie(s) : Romance

2 réflexions sur “« L’anti-lune de miel » de Christina Lauren

  1. lespagesquitournent dit :

    Dommage que le déclic ne se soit pas fait de suite, mais je suis tout de même contente que tu aies souri plusieurs fois et que l’évolution d’Olive te touche. Comme toi, j’aime les doubles points de vue et j’aurais aimé connaître le sien. Cependant, je suis contente que, comme moi, tu aies passé un bon moment de lecture. C’est l’essentiel. ^^

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s