« A un cheveu » de Maëlle Desard

Un grand bain d’humour et d’empowerment…

À 17 ans, Emma aime la natation, son frère presque jumeau, le chocolat et dessiner dans les marges de ses cahiers. Elle serait à un cheveu de la belle vie si elle n’avait pas perdu les siens, de cheveux, deux ans plus tôt (tandis que le reste de ses poils a continué à pousser, merci bien !). Affublée d’une d’une perruque avec laquelle elle entretient une relation d’amour-haine quasi mystique, Emma décide de profiter du déménagement de sa famille pour repartir de zéro. Nouvelle vie, nouveaux amis… et peut-être un premier amour !

Un roman lumineux sur l’acceptation de soi et de son corps, résolument féministe et universel !

Je remercie les éditions Slalom et Netgalley de m’avoir permis de lire ce titre!

Une pépite, ce livre est une petite pépite. J’ai adoré de bout en bout. La plume de l’autrice, découverte avec sa série Esther Parmentier, me séduit toujours autant. Elle mêle parfaitement humour et émotion, scènes fortes et moments plus légers. 

Avec ce roman adolescent, l’autrice en profite pour aborder une thématique qui la touche personnellement : l’alopecie, une maladie sans gravité mais qui entraîne la perte des cheveux et touche beaucoup de femmes. C’est l’autrice qui me l’a fait découvrir car elle en parle régulièrement sur les réseaux. Et franchement, on sent qu’elle a mis son cœur dans l’écriture de ce roman. Par ailleurs, dans son texte, on trouve beaucoup de positivité et de messages forts sur l’acceptation de soi et le regard des autres. Emma est une jeune femme fragilisée par le harcèlement qu’elle a subi dans son ancien lycée mais elle n’en est pas moins combative et résiliente. Elle est forte, ne manque pas de répartie et sa reconstruction entourée de sa famille et de vrais amis est belle à suivre. Et puis elle en a dans le ventre aussi et ne manque vraiment pas de courage. A un cheveu n’est pas un roman qui parle directement de harcèlement scolaire car celui-ci est passé. On apprend simplement ce qu’Emma a vécu au travers de quelques scènes flash-back qui m’ont tordu le ventre. C’est davantage un roman qui parle de l’après et de comment on s’en relève. Pour Emma, c’est en déménageant loin de son ancien lycée et en mettant une perruque. Une mensonge qui lui permettra d’affronter les autres et de reprendre confiance en elle. Cependant, est-elle LA solution parfaite pour Emma? Nous le découvrirons à ses côtés. 

Avec A un cheveu, l’autrice aborde également d’autres sujets importants : les relations toxiques, le consentement, les comportements abusifs sur les réseaux, la culpabilisation des victimes. Cela pourrait faire beaucoup. Cependant, il n’en est rien car ce roman est tellement lumineux, à l’image de sa couverture, positif et beau que tout cela se mêle très bien. L’autrice n’en fait pas des caisses et y mélange un ton léger qui permet à ce roman de ne pas être lourd ou moralisateur. C’est franchement génial et c’est un titre que j’aurais aimé lire adolescente. Je vais le conseiller partout!

Quant aux personnages ils sont parfaits! Que ce soit Emma, son frère qui serait prêt à tout pour elle sans pour autant l’admettre oralement (leur complicité est magnifique!), Anis et son style vestimentaire particulier qui est loin de ménager Emma (et qui le lui rend bien) ou enfin Jacob, ce jeune homme adorable dont les fêlures lui évitent de paraître superficiel ou plat. J’ai aimé ce quatuor de tout mon cœur! Et puis la petite touche de romance a terminé d’achever ce dernier.

Bref je me suis régalée et c’est un magnifique coup de cœur! Ne rate pas ce bouquin et fonce te jeter dessus!

Auteur(s) : Maëlle Desard
Traduction : /
Editions : Slalom
Nombre de pages : 256
Catégorie(s) : Contemporain, Young-adult & un chouia de Romance 😉
ISBN : #ISBN9782375543436

6 réflexions sur “« A un cheveu » de Maëlle Desard

  1. Light And Smell dit :

    L’autrice a l’air d’aborder bon nombre de thématiques avec beaucoup de légèreté, dont l’une sur laquelle je n’ai jamais rien lue. À première vue, je ne suis pas certaine que j’aurai lu ce roman mais tu donnes envie et je t’avoue que tu as sorti un argument de choc pour moi : une belle complicité sœur/frère 🙂 Et puis, c’est intéressant de voir l’après harcèlement…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s