« Guilty, tome 3 : L’affaire Helena Varance » de Jean-Christophe Tixier

quatrieme_de_couverture_2019_1.png

Fille de juge, Helena Varance, 21 ans, milite activement avec les Partisans d’une Justice Équitable. Mais quand elle apprend que Richard Clarke, pédophile, va être libéré à la faveur de trois millions de clics et qu’elle doit le protéger de lyncheurs ou de parents de victimes, ses principes volent en éclats. Son douloureux passé, qu’elle croyait enfoui à jamais, resurgit… Les valeurs auxquelles elle croit feront-elles rempart contre son dégoût envers Clarke, et la crainte qu’il recommence… ? Entendra-t-elle les plaintes des proches de victimes ?

mon_avis_2019_1

Je remercie les éditions Rageot et Netgalley pour cette lecture!

Un troisième tome aussi prenant et addictif que le premier! Si j’avais eu quelques réserves avec le deuxième opus, n’ayant pas tellement apprécié son personnage principal, j’ai été ravie de me rendre compte que cela était nettement moins le cas avec celui-ci.

Si tu ne connais pas cette saga, sache qu’elle prend place dans un futur qui pourrait être le nôtre dans lequel la justice a changé. Il est désormais possible de faire « libérer » un prisonnier après 3 ans passés en prison en votant dans une application. Chaque détenu atteignant 3 millions de vote sera alors relâché. Libre ensuite à la population de l’aider ou de le chasser. En effet, la loi autorise à tuer cette personne en toute impunité (ou presque, la torture n’étant pas autorisée). Autant te dire que certains s’en donnent à cœur joie! Avec le premier tome, nous suivions la course effrénée de Diego, un détenu tout juste relâché, qui essaye tant bien que mal de semer ses poursuivants pour rester en vie. Dans le deuxième, nous étions au côté de Patty, une jeune fille qui a tout fait pour que le détenu ayant tué sa sœur soit libéré afin qu’elle puisse le traquer et se venger. Dans ce troisième tome, nous suivons Helena, un personnage récurrent des deux précédents opus, qui fait partie des Partisans pour une Justice Equitable, un organisme illégal qui exfiltre, quand ils y parviennent, les détenus relâchés pour leur faire purger la peine pour laquelle ils ont été condamnés et pour leur permettre d’avoir une nouvelle vie une fois celle-ci terminée. Chaque tome nous permet ainsi de découvrir tous les acteurs de cette nouvelle justice : détenu, lyncheur et militant.

J’ai adoré cette série pour toutes les questions qu’elle soulève. Caché derrière notre téléphone, sommes-nous légitime pour décider du droit de vie ou de mort d’une personne, quel qu’était son crime? En devenant le bourreau de ce détenu, ne devenons-nous pas pire que lui? En quoi nos actions de lyncheurs sont-elles plus acceptables que celles du condamné? Est-ce que cela va vraiment permettre aux victimes et à leurs proches de tourner la page, de soulager leur peine? Vont-ils vraiment se sentir mieux? Mais n’est-ce pas normal et compréhensible qu’ils veuillent se venger de celui qui leur a fait du mal? Au contraire, en empêchant la population de tuer le relâché, ne devenons-nous pas complice de ses crimes? N’est-ce pas cautionner ce qu’il a fait? L’auteur nous pousse ainsi à la réflexion et à user de notre sens critique. Je pense sincèrement que cela serait une saga intéressante à étudier en classe ne serait-ce que pour échanger sur les dérives des réseaux sociaux mais aussi sur la notion de faire justice soi-même. 

Quant à ce troisième tome, je l’ai aimé pour son rythme palpitant mais aussi pour Helena. J’ai beaucoup apprécié ce personnage, sa force de caractère, son intelligence, sa pugnacité. Mais aussi la fragilité qui la submerge alors que cette affaire lui rappelle un douloureux passé. J’ai également apprécié la relation qu’elle noue avec Ryan son coéquipier fraichement arrivé au sein des PJE. En bref, ce troisième tome est pour moi totalement réussi. Mais maintenant, je m’interroge. Est-ce le dernier? J’ai la sensation que oui mais je n’en suis pas certaine. Pour moi l’essentiel a été dit, l’objectif de cette saga n’étant pas de remettre en cause ce système judiciaire. On pourrait donc s’arrêter là. Ceci dit, si une suite voit le jour, je serais au rendez-vous!

6-flammes-j-ai-adore

Mon avis sur les autres tomes de la saga :

guilty-tome-3
Auteur(s) : Jean-Christophe Tixier
Éditions : Rageot
Nombre de pages : 256
Catégorie(s) : Thriller, Jeunesse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s