[Chronique] « END, Tome 1 : Elisabeth » de Barbara Canepa et Anna Merli

Quatrieme_couverture_bis

Imaginez…
Si le monde autour de vous jamais ne se mouvait.
Si le murmure du vent et le chuchotement de la pluie se répétaient inexorablement dans leur devenir monotone…
Si le silence, souverain, régnait jusqu’à ce que l’invisible ne soit vôtre…
Tel est mon univers.
Un monde où la berceuse du temps a cessé d’entonner sa complainte.
Un monde anémié, privé de toutes couleurs, où les esprits et les âmes perdues trouvent enfin la paix dans leurs mausolées solennels et sans âge…
J’ai 13 ans.
Elisabeth est mon nom.
Mes cheveux sont blancs comme la vie.
Si le cœur vous en dit, vous pourrez me rencontrer.
Mais pour cela, il vous faudra mourir….

mon_avis_bis

Attirée par le regard mélancolique de cette jeune fille au cheveux blancs accompagnée d’un chat aux pattes reptiliennes et d’une drôle de chauve-souris, j’ai décidé de me laisser ensorceler par ce joli album sans même lire la quatrième de couverture.

Elisabeth est une jeune fille de 13 ans qui vit dans un univers parallèle sombre et hors du temps depuis sa mort mystérieuse. Accompagnée de trois petits êtres étranges, elle peine à s’habituer à sa nouvelle vie et ne souhaite qu’une chose : prévenir sa sœur, Dorothea, qu’elle est toujours en vie même si personne ne peut la voir lorsqu’elle parvient à se rendre dans notre monde. Parallèlement, Nora, sa meilleure amie, ne croit pas en sa mort et tente de découvrir ce que leur couvent essaye désespéramment de leur cacher.

Le premier tome de END, pour Elisabeth-Nora-Dorothea je suppose, est envoûtant, mélancolique et mystérieux. J’ai été charmée par les magnifiques illustrations de Barbara Canepa et Anna Merli. Malgré une palette de couleurs assez foncée, tirant majoritairement vers le bleu-vert, les dessins n’en sont pas moins magnifiques. La finesse des détails, notamment sur les tissus et les paysages, est somptueuse. La seule chose qui m’a un peu gênée c’est le manque de différences entre les visages des jeunes filles. Même si elles sont sont très joliment dessinées, seules leur coupe de cheveux et la couleur de leur yeux permettent de différencier les amies d’Elisabeth. J’ai donc parfois un peu peiné à reconnaître Nora parmi elles, lors des gros plans ou lorsqu’elles portaient leur cape.

Et cette trop grande homogénéité sur les traits des visages n’a pas aidé dans la compréhension de l’histoire, assez complexe. Je pense qu’une seconde lecture ne sera pas de trop pour mieux m’imprégner du scénario. Un peu désemparée au départ, car je l’avoue, je n’y comprenais pas grand chose, j’ai finalement apprécié que l’histoire reste assez opaque. Ce premier tome pose les bases de ce triptyque en dévoilant l’ensemble des mystères que les deux tomes suivants viendront résoudre. Enfin, je l’espère!

Je mets toutefois un petit bémol sur la taille de l’écriture, bien trop petite à mon goût. J’ai dû parfois rapprocher l’album pour arriver à lire ce qui était écrit. Certes, ma vue n’est pas parfaite vu que je porte des lunettes, mais quand même! Au vue de la taille des bulles, je pense qu’il était tout à fait possible d’augmenter la taille de l’écriture d’un niveau ou deux. Déjà que le scénario est alambiqué, n’ajoutons pas de la difficulté avec une taille d’écriture qui rend la lecture moins aisée.

A noter enfin que Barbara Canepa n’est autre que la directrice éditoriale de la superbe collection Métamorphose des éditions Soleil, que je commence tout juste à découvrir. En tout cas, je vais m’intéresser à cette auteure/dessinatrice d’un peu plus près et son autre œuvre, Sky doll, va bientôt se retrouver entre mes mains vu que la bibliothèque de mon village possède les quatre tomes!

pour_conclure_bis

Premier tome d’un triptyque à l’histoire envoûtante et mystérieuse, END, tome 1 : Elisabeth est sublimé par des illustrations pleines de finesse et de mélancolie. Un vrai plaisir pour le regard même si l’écriture, trop petite, n’a pas facilité la lecture et la compréhension de ce joli album au scénario sibyllin.

15/20

P.S : Je vous invite à aller faire un tour sur le site de Barbara Canepa. Elle y présente certaines de ses illustrations et elles sont juste magnifiques! Gros coup de ❤ pour celle-ci d’ailleurs, pleine de poésie et de beauté :

tumblr_n3yrqcI1DL1sgbhubo1_1280

end,-tome-1---elisabeth-1912922
Auteur(s) : Barbara Canepa & Anna Merli
Éditions : Éditions Soleil
Nombre de pages : 56
Catégorie(s) : Bande-dessinée, Fantastique

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s