« Styx Riders, tome 2 : La violence d’Aphrodite » de Kalypso Caldin

 quatrieme_de_couverture_2019_1.png

La violence. C’est ce qui a marqué l’adolescence d’Alex. Tombé dans l’univers des gangs dans l’espoir d’y trouver l’argent qui lui aurait permis de sauver sa mère, il se remet difficilement de la perte de cette dernière, avec l’aide des Styx Riders qui l’ont pris sous leur aile. Mais pas question pour lui de rejoindre le club de sitôt : avant cela, il a convenu avec eux qu’il retournerait au lycée pour y terminer ses études secondaires.

C’est là qu’il rencontre Cassie, une cheerleader dont rien ne semble pouvoir entamer l’enthousiasme permanent. Bien qu’ils paraissent ne rien avoir en commun au premier abord, l’un comme l’autre sont en réalité des miraculés : elle a failli mourir noyée lorsqu’elle avait dix ans, lui a survécu de justesse à la balle que son ancien chef de gang lui a tirée en pleine poitrine. Mais si Cassie s’est remise de cette expérience, Alex continue à être hanté par ce qu’il a vu de l’autre côté, sur les rives du Styx.

Telle Aphrodite, déesse de l’amour, Cassie tente par sa douceur de ramener Alex parmi les vivants. Mais ce dernier pourra-t-il se pardonner les actes terribles qu’il a commis ?

mon_avis_2019_1

Impatiente de lire ce deuxième tome de Styx riders, je l’étais! 12h, c’est le temps qu’il m’a pris pour aller le récupérer chez ma libraire quand j’ai su qu’elle l’avait reçu. 24h, c’est le temps que j’ai réussi à résister avant de me jeter dessus (j’avais une lecture en cours). Enfin, 48h, c’est à peu près le temps qu’il m’aura fallu pour le lire. Et encore, si j’avais été seule chez moi, j’aurais surement passé mon samedi à lire d’une traite ce roman. Accro à la plume, à cet univers, à ces personnages, je le suis c’est certain! Et je le demeure après avoir terminé ce roman… même si je lui préfère le premier tome.

J’avais hâte de découvrir l’histoire d’Alex, de le voir arpenter le chemin de la rédemption et de la paix intérieure afin qu’il trouve enfin un équilibre dans cette vie qui n’a pour le moment pas été facile pour lui. Je savais que ce serait dur, que son état d’esprit serait assez noir et que cela prendrait du temps. Et comme j’étais prévenue, j’ai réussi à garder une certaine distance vis-à-vis de ses sombres pensées, de sa dépression et de sa culpabilité. Comme je m’y étais préparée, je n’ai pas trouvé le temps long ni que c’était trop dramatique. Car au regard de ce qu’il avait vécu mais aussi de ses actes passés, il était normal qu’il remonte lentement la pente. Au contraire, je n’aurais pas trouvé cela crédible si cela avait été plus rapide. Par ailleurs, si le fait qu’il soit obnubilé par Charon et la mort pourrait paraître redondant pour certains, cela n’a pas été mon cas. Car je n’oublie pas qu’Alex est un adolescent de 17 ans et qu’à cet âge-là nos émotions peuvent être exacerbées, obsessionnelles, incontrôlables et qu’elles peuvent prendre le pas sur tout le reste, même si ce n’est pas rationnel. On peut rester bloquer dessus pendant des jours voir encore plus après des évènements comme ceux vécus par Alex, ce qui n’a rien d’étonnant. Tourner la page, les contrôler demande du temps. Je n’ai donc pas perçu ça comme une histoire qui virait trop dans le patho mais je peux comprendre que certains lecteurs aient cette sensation en revanche. Très attachée à Alex depuis le premier tome, je suis donc restée patiente à son égard. J’ai été surprise de certaines révélations le concernant et j’ai aimé suivre pas à pas son évolution et son ouverture aux autres qui ne demandent qu’à l’aider, que ce soit Cassie ou les Styx riders.

Pour autant, ce tome se focalise tellement sur le mal-être d’Alex que Cassie et les personnages secondaires de leur entourage en font légèrement les frais. Et c’est pour cette raison que ce tome m’a moins séduite que le premier. Je pensais notamment que la tante d’Alex et son mari auraient un rôle à jouer dans ce roman. J’ai donc été déçue quand je me suis rendue compte que cela ne serait pas le cas et qu’ils se cantonneraient à quelques apparitions. On ne saura jamais ce qui a poussé les deux sœurs à couper les ponts. Je trouve ça dommage car cela aurait permis de créer un véritable lien entre Alex et sa nouvelle famille. C’est tout juste si ce dernier réussi à en nouer un avec son oncle. Quant à sa tante, elle ne sortira pas de son rôle de tutrice qui est là pour sévir quand Alex va trop loin.

J’ai aimé Cassie pour son côté lumineux, son enthousiasme, sa bienveillance mais j’ai trouvé que certaines choses la concernant étaient trop clichés. Que cela soit le début de sa relation avec Alex, qui commence sur le bon vieux coup du faux couple, ou de ses problèmes avec son ex, un antagoniste taillé à la hache et manquant cruellement de profondeur, c’est trop vu, et trop peu développé pour ce dernier point, pour que j’en sois conquise. C’était sympa mais trop classique, trop exploité par le passé dans les romances. Je suis persuadée qu’Alex et Cassie aurait pu nouer une relation autrement, ne serait-ce que parce qu’ils se côtoient en dehors du lycée, Cassie étant la petite sœur de Gold, le Styx riders gérant le garage dans lequel Alex travaille. Et puis la cheerleader est loin d’avoir peur de lui car elle connaît déjà un peu ce monde. Elle est très ouverte d’esprit également et prête à encaisser pas mal de choses. Alors voir leur début commencer ainsi m’a un peu déçue car je ne m’attendais pas à retrouver cette facilité-là dans ce récit. J’ai bien aimé leur romance malgré tout mais elle ne se démarque pas à mes yeux des autres romances young-adult ayant le même postulat de départ. En revanche, j’ai bien aimé la relation de Cassie avec sa meilleure-amie, Ruby, héroïne du prochain tome. Leurs rares interactions apportaient de la légèreté au récit. Je n’aurais donc pas dit non à quelques scènes supplémentaires entre elles. Cela aurait eu le mérite de contrebalancer la noirceur de l’histoire d’Alex et d’alléger un peu le récit.

Quant aux Styx riders, comme Alex ne fait pas partie du club, on est un peu exclu de leurs histoires. J’avoue, ça m’a manqué. Les problématiques qu’ils rencontrent s’insèrent forcément un peu moins bien à la romance que dans le précédent tome. Il a notamment fallu qu’Alex règle ses soucis, trouve son équilibre avec Cassie, pour que l’histoire parallèle concernant le club enclenche soudainement la vitesse supérieure. Je ne pense pas qu’il aurait pu en être autrement mais cela explique probablement aussi que ma préférence aille au premier tome pour le moment. Enfin, j’ai trouvé que la mythologie grecque était moins bien intégrée au récit… ou du moins celle à laquelle on s’attend au vue du titre. Peut-être a-t-il été mal choisi, Aphrodite n’étant mentionnée que dans une unique scène.

Même si ma chronique ne le fait pas ressentir (j’ai toujours du mal à ne pas me focaliser que sur les points négatifs alors même que j’ai aimé un roman), je t’assure avoir apprécié ce livre. J’ai aimé Alex et Cassie, leur romance, l’histoire. C’est juste que j’ai été désappointée d’y retrouver des clichés trop faciles et que mes attentes concernant les « à côtés » (la famille d’Alex, les Styx, la mythologie) étaient probablement trop hautes. L’autrice m’a surprise mais malheureusement pas dans le bon sens. Pas suffisamment tout de même pour que je ne te conseille pas de te faire ton propre avis sur cette romance! Quant à moi, je suis curieuse de poursuivre l’aventure avec le prochain et dernier tome de cette série qui me laisse penser que nous évoluerons à nouveau au coeur des Styx Riders, ce qui est loin de me déplaire. J’espère ne pas me tromper.

5-flammes-une-bonne-lecture

Mon avis sur les autres tomes de la saga :

styx_riders_t2
Auteur(s) : Kalypso Caldin
Éditions : Hugo New Romance
Nombre de pages : 425
Catégorie(s) : Romance

2 réflexions sur “« Styx Riders, tome 2 : La violence d’Aphrodite » de Kalypso Caldin

  1. lespagesquitournent dit :

    48h pour le lire ?! Chapeau ! 😮 Effectivement, l’âge d’Alex a certainement joué sur les réflexions intenses et omniprésentes sur la mort… Tu as bien analysé ce roman. Bien que mon impression générale soit différente je te rejoins sur bien des points, notamment sur la jeune Cassie ou tes attentes qui ont également été les miennes.

    Aimé par 1 personne

    • Callysse dit :

      Après je lis les romances bien plus rapidement que les romans SFFF. Merci c’est gentil mais je comprends totalement ton point de vue. Comme je m’y étais préparée, je me suis moins sentie submergée par le côté dramatique de l’intrigue. Mais je comprends totalement que cela t’ait gênée! Vivement le tome 3 🙂

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s